La corruption s’éloigne de la Côte d’Ivoire, affirme le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO)
0
 

Écouter
 La corruption s’éloigne de la Côte d’Ivoire, affirme le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO)

La corruption s’éloigne de la Côte d’Ivoire, affirme le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO)

AIP | Lu 1798 fois | Publié

La corruption s’éloigne de la Côte d’Ivoire, a assuré samedi un membre du comité technique du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), au lendemain d’un atelier de deux jours à Gagnoa, portant sur la restitution des consultations publiques dans la localité en 2018.

« Nous pensons que nous sommes sur la bonne voix », a déclaré le membre du comité technique Yapi Léonce Adon, dans un entretien avec la presse, qui l’interrogeait sur le niveau de lutte contre la corruption engagé dans le pays, depuis le lancement du programme PGO.

Certes il y a des efforts à faire pour y parvenir, a-t-il dit, mais, il réclame que cet effort soit une contribution de tous et de chacun à travers « notre » comportement. « C’est ce comportement qu’il faut changer »,  a insisté le membre du comité technique.

M. Yapi a donc encouragé les populations à participer aux activités initiées par l’OGP, pour « faire changer les choses », et aider en cela, le gouvernement et l’Etat de Côte d’Ivoire, qui sont décidé dit-il, à lutter contre la corruption, par la mise en place d’un certain nombre d’institution, dont la haute autorité de la bonne gouvernance, et la création d’un certain nombre de mécanismes pour impliquer les populations locales.

Il s’est réjouit que les leaders de la société civile à Gagnoa, aient faits des propositions et observations sur des thématiques soumises à leurs appréciations.

Les consultations publiques en 2018, s’étaient faites dans trois régions simultanément, Bongouanou, Odienné et Gagnoa.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Fondation Mo Ibrahim lance son premier rapport sur la gouvernance en Afrique

Le Sénat adopte son programme triennal de travail

Un projet de renforcement de la cohésion sociale et à la pratique du sport présenté à Bondoukou

Des femmes de coopératives agricoles du Loh-Djiboua formées aux technologies de l'information et de la communication (TIC)

100 jeunes sélectionnés pour le projet insertion de 750 jeunes dans les THIMO à Assinie-Mafia