Effondrement d'immeubles illégaux à Rio: le bilan monte à 22 morts
0
 

Écouter
Effondrement d'immeubles illégaux à Rio: le bilan monte à 22 morts

Effondrement d'immeubles illégaux à Rio: le bilan monte à 22 morts

AFP | Lu 2292 fois | Publié

Les pompiers de Rio de Janeiro ont annoncé samedi avoir trouvé deux nouveaux corps dans les décombres de constructions illégales qui se sont effondrées le 12 avril dernier à Rio, ce qui porte à 22 morts le bilan de cette catastrophe.

Une personne reste portée disparue, a précisé un porte-parole des pompiers de Rio. L'effondrement a également fait une dizaine de blessés dont trois étaient encore hospitalisés samedi.

Le drame a eu lieu le 12 avril à Muzema, quartier populaire de l'ouest de Rio contrôlé par des milices para-policières, où de nombreux bâtiments ont été construits illégalement, sans aucun respect des normes de sécurité. Les deux immeubles contigus qui se sont effondrés étaient construits sur le flanc d'une colline rocheuse.

Vendredi, la justice brésilienne a lancé des mandats d'arrêt pour homicides et escroquerie contre trois suspects, dont l'un est accusé d'avoir construit les immeubles et les deux autres de les avoir vendus.

De nombreux quartiers pauvres de l'ouest de Rio sont contrôlés par des milices armées qui, en l'absence de services de l'Etat, vivent de la vente et de la location illégale d'immeubles et de la fourniture clandestine de services tels que l'électricité ou les transports.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les Tunisiens confient un mandat clair à Saied pour revitaliser la jeune démocratie

Trump prêt à "détruire l'économie turque" si Ankara ne change pas d'attitude en Syrie

L'ONG Echo Médias envisage une campagne nationale de promotion du dépistage et du diagnostic précoce du cancer du sein

Des femmes de médias africains renforcent leurs capacités sur le leadership féminin à Rabat au Maroc

Des populations de Tanda sensibilisées sur l’apatridie par le Haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR)