Bruno Koné : "Pour éviter les conflits fonciers, il faut posséder l'ACD de votre parcelle"
0
 

Écouter
Publicite
Bruno Koné :

Bruno Koné : "Pour éviter les conflits fonciers, il faut posséder l'ACD de votre parcelle"

Lacinan Ouattara | Lu 5178 fois | Publié

Le Ministre Bruno Nabagné Koné est l'invité de la chambre de Commerce et d'Industrie Française en Côte d'Ivoire pour animer un déjeuner-débat sur le thème : '' Les avancées réglementaires en matière de construction et l'évolution de la protection du citoyen ''.

Lors de ce déjeuner-débat, le ministre a préconisé aux usagers souhaitant acquérir des lotissements de prendre les garanties au niveau de l'Administration.

"Il ne faut pas s'engager sur un lotissement contesté. Il faut que ce lotissement soit approuvé par le ministère de la Construction avant d'y prendre des initiatives", a indiqué Bruno Nabagné Koné. 

Il a aussi tenu rappeler qu'il faut "posséder une Attestation de concession définitive (ACD) d'une terre avant sa mise en valeur en vue d'éviter les litiges fonciers".
M. Koné a une fois de plus déploré la recrudescence des litiges fonciers en Côte d'Ivoire en général et dans le District d'Abidjan, en particulier.

Le Ministre a rappelé la mise en place de réformes permettant de faciliter l'accès à la terre dans le but de favoriser la construction de logements par les opérateurs immobiliers et les particuliers, ce qui, à terme permettra la réduction du déficit de logements en Côte d'Ivoire estimé à 600 000 logements par an.  

L'adoption du Code de la Construction, le jeudi 13 juin dernier en Commission à l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, la simplification et sécurisation des actes à travers des outils modernes tels que la Blockchain, la planification urbaine, la mise en réseau de tous les acteurs de la chaîne foncière devraient avoir un impact positif sur les citoyens, selon Bruno Nabagné KONÉ. 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite