Peace to Prosperity Workshop: Tony Elumelu invité par le gouvernement américain à Bahreïn
0
 

Écouter
Peace to Prosperity Workshop: Tony Elumelu invité par le gouvernement américain à Bahreïn

Peace to Prosperity Workshop: Tony Elumelu invité par le gouvernement américain à Bahreïn

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1646 fois | Publié

Des chefs d’État et autorités de plusieurs pays du monde étaient réunis à Bahreïn dans le cadre de l’atelier de la paix à la prospérité (Peace to Prosperity Workshop) organisé par la présidence des États-Unis d’Amérique en partenariat avec le gouvernement hôte, le Royaume de Bahreïn. Tony Elumelu, Promoteur de la Fondation Tony Elumelu et Président de United Bank for Africa y était en tant qu’invité spécial du gouvernement américain représenté par Jared Kushner, conseiller principal du Président Trump.

aIl s’agissait au cours de ce sommet de lancer la stratégie de la croissance américaine pour la Palestine et le Moyen-Orient afin d’aboutir sur le long terme à l’établissement d’un avenir paisible et durable pour la région : Cisjordanie, Bande de Gaza et au-delà.

Spécialement invité par le gouvernement américain pour offrir la perspective africaine, Tony Elumelu a été au premier plan du sommet et a participé, aux côtés de Christine Lagarde, Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI) et de S.E. Mohammed Al-Sheikh, ministre d’État et membre du Conseil des ministres du Royaume d’Arabie saoudite, à la première séance plénière pour formuler des recommandations concrètes devant garantir à l’avenir, la prospérité économique du peuple palestinien, en se servant de ce qui se fait à la Fondation Tony Elumelu comme un modèle reproductible, pour l’autonomisation économique des jeunes hommes et femmes de Cisjordanie et de la Bande de Gaza.

L’investisseur et philanthrope africain a appelé les habitants du Moyen-Orient dotés de ressources financières à renforcer les capacités des jeunes Palestiniens et à s’impliquer davantage dans leur autonomisation. « Au 21e siècle, nous ne pouvons plus continuer à compter sur les donateurs occidentaux pour aider à autonomiser nos propres peuples. Bien que nous puissions collaborer avec eux, nous devons nous mobiliser nous-mêmes et créer une plate-forme où ils pourront s’associer à nous dans le cadre d’une action d’envergure, comme nous le faisons à la Fondation Tony Elumelu » a-t-il dit.

Pour résoudre le problème du chômage dans la région, M. Elumelu a proposé la reproduction en Palestine du modèle unique d’autonomisation économique de sa fondation. « Avec plus de 60% de sa population d’environ 5 millions d’habitants, âgés de moins de 30 ans, les jeunes Palestiniens ont besoin d’emplois, d’emplois et encore d’emplois ! Sans emplois, il n’y aura économiquement pas d’espoir » insista-t-il.

Tony Elumelu a également appelé les gouvernements à jouer leur rôle pour sortir leurs peuples de la pauvreté, leur demandant assurer la bonne gouvernance, instaurer des priorités en matière d’infrastructures et de lutte contre la corruption, et créer un environnement propice afin que les jeunes puissent réussir. « Le gouvernement doit veiller à ce que les PME locales s’épanouissent pour faire voir à la communauté mondiale des investisseurs que la Palestine est ouverte aux investissements et à l’entreprenariat » a-t-il ajouté. Le philanthrope est allé jusqu’à proposer l’expertise de la Fondation Tony Elumelu auprès des leaders riches du Moyen-Orient pour créer un plan affirmatif et envoyer un fort message d’espoir aux jeunes Palestiniens.

Engagé sur le continent africain, Tony Elumelu à travers sa Fondation vise à investir près de 58 milliards FCFA sur 10 ans dans la formation, le mentorat et le financement de 10 000 entrepreneurs africains afin de créer au moins 1 000 000 de nouveaux emplois et générer au moins 5 775 milliards de dollars de nouveaux revenus annuels en Afrique.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'Africa sport bat l'Asec mimosas sur le score de 1 but à 0

USA : Donald Trump sera renvoyé en procès pour destitution après un vote du Congrès américain

RDC : Tshisekedi "déclare la guerre" à la corruption devant les parlementaires congolais

Les parents d'élèves et les parlementaires s'opposent aux congés anticipés

La CPI sensibilise les populations sur la lutte contre l’impunité à Duékoué