La CEI renforce ses capacités avec l’apport de la fondation Kofi Annan
0
 

Écouter
La CEI renforce ses capacités avec l’apport de la fondation Kofi Annan

La CEI renforce ses capacités avec l’apport de la fondation Kofi Annan

RTI Info | Lu 7894 fois | Publié

A un an des élections présidentielles 2020, la Commission Électorale Indépendante (CEI), a eu deux importantes séances de travail avec le conseiller spécial Afrique de la Fondation Kofi Annan et Newton Barry président de la commission électorale du Burkina Faso. Ces audiences ont eu lieu les lundi 04 et Mardi 05 Novembre 2019 au siège de ladite institution.

Les deux hôtes venus des pays voisins de la Côte d’Ivoire, se sont dits heureux de ces rencontres riches en partage d’expérience. « Nous avons discuté avec le Président de la CEI de ce que la Fondation pourrait apporter au processus électoral. J’ai partagé avec la CEI les différents niveaux d’intérêts et les différentes possibilités, je sors satisfait de cette séance de travail dans la mesure où, elle a reconnu l’intérêt d’avoir une structure comme celle de feu Kofi Annan, à ses côtés dans cet exercice » a déclaré Arnaud Akondjenou, Conseiller spécial Afrique de la Fondation qui porte le nom de l’ancien Secrétaire général de l’ONU à l’issue de la rencontre.

En réponse à son hôte, Ibrahim Coulibaly-Kuibiert le président de la CEI, a manifesté sa gratitude à l’endroit de son homologue Arnaud Akondjenou pour avoir bénéficié de ce partage d’expériences et de compétences fructueux. Aussi, le président de la CEI a souhaité avoir un cadre juridique dans la préparation des élections 2020. Ce souhait a été salué par le conseiller spécial qui estime que « cet exercice, demande un cadre juridique et consensuel ».

Quant au président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burkina Faso, Newton Barry, il a indiqué que son pays s’active dans l’organisation des élections de 2020. « Il a été institué des concertations et aussi des mutualisations dans le cadre des processus électoraux. Comme vous le savez, nos deux pays ont des élections capitales en 2020. A cette occasion les Burkinabè de l’étranger notamment ceux de la Côte d’Ivoire vont voter. Il s’agit de voir comment nous pouvons travailler ensemble et s’assister mutuellement », a-t-il martelé.

Afin de réussir les élections 2020 et de respecter les délais du calendrier électoral, la CEI prévoit créer 549 commissions locales à travers le pays.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le préfet de Nassian menace de fermer le marché si les mesures de prévention contre le coronavirus n’y sont pas respectées.

Covid 19 : les présidents de jeunes de Tanda appelés à s’éloigner des folles rumeurs

Le préfet de Korhogo appelle la population à signaler les cas suspects de coronavirus

Covid 19 : le nombre de personnes infectées en Côte d’Ivoire passe à 245

Le marché de Lakota parti en fumée