Football | CAN2019 : La Tunisie concède le match nul (1-1) face à l'Angola pour son premier match
0
 

Écouter
Football | CAN2019 : La Tunisie concède le match nul (1-1) face à l'Angola pour son premier match

Football | CAN2019 : La Tunisie concède le match nul (1-1) face à l'Angola pour son premier match

Elie DION | Lu 1395 fois | Publié

La Tunisie a été tenue en échec par l’Angola (1-1) à Suez dans le groupe E de la CAN 2019. Face à des Palancas negras volontaires, les mondialistes, très décevants dans le jeu, n’ont jamais trouvé la solution pour gagner. Ce sont les seuls mondialistes à ne pas s'être imposés lors de cette première journée.

Sur les hauteurs du stade de Suez, la vue sur la ville a offert un bien meilleur spectacle parfois que cette première rencontre du groupe E entre la Tunisie et l’Angola (2-1). L’ennui a été souvent au rendez-de ce match rafraichit par moments par la brise maritime et la ferveur tenace des centaines de supporters tunisiens. Ils attendaient certainement plus de leur équipe qui a eu un mal fou à entrer dans son match et tenir son rang de favori de ce groupe dans lequel logent aussi le Mali et la Mauritanie.

La Tunisie, mondialiste en 2018, a effectué son premier tir du match après le premier quart d’heure et il n’y a eu qu’un seul centre de la part des latéraux en première mi-temps alors que le sélectionneur des Aigles, Alain Giresse avaient aligné un 3-4-3. Cela dit de la difficulté de Khazri et compagnie à prendre la mesure d’un adversaire qui aurait pu leur faire mal s’il était un peu plus inspiré offensivement.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plusieurs personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles

Algérie: Human Rights Watch dénonce une "répression généralisée" des manifestations

Guinée équatoriale : Pénurie d'essence à Malabo depuis lundi

Fin des épidémies de dengue et de fièvre jaune survenues en Côte d'Ivoire entre mars et septembre 2019 (Institut national d’hygiène publique)

La ministre Raymonde Goudou envisage la création de l'Observatoire du service public (OSEP)