Libye: attaques près de l'aéroport de Tripoli, l'ONU inquiète
0
 

Écouter
Libye: attaques près de l'aéroport de Tripoli, l'ONU inquiète

Libye: attaques près de l'aéroport de Tripoli, l'ONU inquiète

AFP | Lu 1588 fois | Publié

Les vols ont dû être suspendus lundi et des passagers débarqués en urgence dans l'aéroport de la capitale libyenne Tripoli après la chute de roquettes à proximité, l'ONU s'inquiétant de la "fréquence croissante" de ces attaques ayant failli toucher des avions civils.

Le trafic a pu reprendre mardi, ont indiqué des sources anonymes au sein du seul aéroport opérationnel à Tripoli. Selon le site Flightradar, un vol vers Jeddah en Arabie saoudite a décollé dans la matinée. La direction de l'aéroport n'était pas joignable dans l'immédiat pour confirmer la reprise du trafic.

Lundi, les vols avaient dû être suspendus à deux reprises, selon la page Facebook de l'aéroport. La première interruption a eu lieu durant quelques heures dans l'après-midi et plusieurs vols ont été déroutés vers la ville de Misrata (200 km à l'est de Tripoli) après la chute d'obus près de la piste.

En soirée, l'espace aérien a été "de nouveau fermé et les passagers déjà à bord des avions débarqués à cause de la chute d'une nouvelles série de roquettes à Mitiga", a indiqué la direction de l'aéroport.

L'origine des tirs demeure inconnue.

Lors d'une vidéoconférence avec le Conseil de sécurité de l'ONU lundi, l'émissaire onusien pour la Libye, Ghassan Salamé, a noté "avec inquiétude la fréquence croissante des attaques sur l'aéroport de Mitiga".

"Plusieurs de ces attaques ont failli toucher des avions civils avec des passagers à bord", a-t-il souligné, s'inquiétant d'un bombardement "quasi-quotidien".

Il a appelé les autorités de Tripoli "à cesser d'utiliser l'aéroport à des fins militaires et à ce que les forces attaquantes cessent immédiatement de le prendre pour cible".

L'aéroport a déjà été fermé à plusieurs reprises à cause des combats entre les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA), soutenu par l'ONU et basé à Tripoli, et celles de l'homme fort de l'Est, le maréchal Khalifa Haftar, qui a lancé une offensive le 4 avril pour conquérir la capitale libyenne.

Situé à quelques kilomètres à l'est de Tripoli, Mitiga est une ancienne plateforme militaire utilisée pour le trafic civil en remplacement de l'aéroport international de Tripoli, gravement endommagé en 2014 par des combats. 

L'aéroport avait été la cible le 8 avril d'un raid aérien des forces pro-Haftar, provoquant la suspension du trafic puis une nouvelle fois début juillet.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Issia : La police dénonce les “auto-braquages” pendant la traite cacaoyère

Don de l’Unesco aux écoles sinistrées par les inondations à Grand-Bassam

Le nombre de décès lié à la pratique de l’avortement en Côte d’Ivoire prend des proportions inquiétantes (AIBF)

Le Programme d’actions prioritaires PAP 2020 s’articule autour de cinq axes majeurs (Communiqué)

Le Sénégal est l'invité d'honneur au 13e FEMUA qui se tiendra du 14 au 19 avril à Abidjan