Lancement de la campagne d'information et de sensibilisation sur la carte de résident biométrique
0
 

Écouter
Publicite
Lancement de la campagne d'information et de sensibilisation sur la carte de résident biométrique

Lancement de la campagne d'information et de sensibilisation sur la carte de résident biométrique

Walter Amadou Ouattara/RTI1 | Lu 1984 fois | Publié

L’Office nationale d’identification a lancé ce mardi 12 février 2019 à l’hôtel du district d’Abidjan, une campagne d’information et de sensibilisation sur la carte de résident.

Selon le recensement général de la population et de l'habitat 2014, sur une population hors CEDEAO estimée à 1.098.000 personnes, seules 17.000 soit moins de 2% se sont faites enrôler pour la carte de résident biométrique. Pourtant, l’Etat avait initié cette carte dans la perspective de normaliser l’activité administrative et pour s’attaquer à l’identification des non-nationaux hors CEDEAO. Face à ce faible taux d’enrôlement, une campagne de communication et de sensibilisation a été lancée.


Au-delà des atouts liés à l'exigibilité de la carte de résident biométrique des ressortissants hors CEDEAO, l'initiative vise un meilleur contrôle du flux migratoire et la maitrise de la traçabilité des personnes physiques séjournant sur l'ensemble du territoire ivoirien.


Pour rappel, la loi sur l'entrée et le séjour des étrangers en Côte d'Ivoire fait obligation, au-delà de 90 jours de séjour sur le territoire, d'avoir une carte de résident biométrique.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Je veux que la Côte d'Ivoire, notre pays, avance dans la paix (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Les élections auront bel et bien lieu le 31 octobre et nous allons les gagner (Alassane Ouattara, candidat du RHDP à la présidentielle de 2020)

Le Chef de terre de Ouangolodougou appelle les cadres du département à l’entente

L’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta de retour à Bamako

Les populations désertent la ville de Dabou après les affrontements inter-ethniques

Publicite
Publicite