Environ 4 tonnes de drogue et 23 tonnes de produits prohibés incinérés à Aboisso
0
 

Écouter
Environ 4 tonnes de drogue et 23 tonnes de produits prohibés incinérés à Aboisso

Environ 4 tonnes de drogue et 23 tonnes de produits prohibés incinérés à Aboisso

AIP | Lu 1239 fois | Publié

La direction régionale des douanes ivoiriennes du Sud-Comoé a incinéré près de quatre tonnes de drogue et environ 23 tonnes de produits prohibés, sous l’instigation du procureur près le tribunal d’Aboisso, samedi en présence des autorités administratives du département

La drogue est essentiellement composée de cannabis, de chanvre indien et de précurseurs de cocaïne, a révélé le  procureur Chérif Abou.

Il s’agit de 267 colis de produits pharmaceutiques non enregistrés (PPNE), 473 colis de boissons alcoolisées, 48 colis de feux d’artifices et de la drogue (Ephédrine), d’une valeur globale de 8  231 267 4 28 FCFA.

Le sous-directeur de la surveillance et des interventions de la direction régionale des douanes du Sud-Comoé, le colonel Signo Kouamé a notifié une atténuation de la fraude douanière depuis la mise en place de cette structure en 2017.

Le directeur régional des douanes du Sud-Comoé, le colonel Fadiga Mohamed s’est dit déterminé à lutter contre la fraude douanière. Il a expliqué que cette mission de répression de la fraude s’inscrit dans le cadre de la protection des populations dont l’usage des produits prohibés et contrefaits agit négativement sur la santé.

Il a expliqué que les fraudeurs sont des opérateurs généralement en possession de PPNE sur le territoire national qui tentent par des chemins détournés et par voie fluviale, à contourner le bureau de dédouanement de Noé. « Je voudrais dire aux fraudeurs qu’ils nous trouveront sur leur chemin »,  a prévenu colonel Fatiga dont la direction régionale a enregistré le meilleur agent des douanes en 2017.

La direction régionale des douanes du Sud-Comoé avait incinéré en décembre, près de 75 tonnes de produits prohibés à Noé, à la frontière ivoiro-ghanéenne.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les directeurs d’écoles primaires de Séguéla s’engagent à ne militer dans aucun syndicat

Grève dans l’éducation : les sanctions très bientôt appliquées (ministère)

Les coûts directs des accidents de travail estimés à 8 milliards par an en Côte d’Ivoire

Fin du couvre-feu instauré à Béoumi suite aux affrontements intercommunautaires

Le préfet de Toumodi exprime la compassion du gouvernement aux populations de Kocoumbo