Le ministère de l’éducation nationale et la Fondation Didier Drogba s’engagent pour la promotion de l'alphabétisation numérique
0
 

Écouter
Le ministère de l’éducation nationale et la Fondation Didier Drogba s’engagent pour la promotion de l'alphabétisation numérique

Le ministère de l’éducation nationale et la Fondation Didier Drogba s’engagent pour la promotion de l'alphabétisation numérique

Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 2627 fois | Publié

Le ministère de l’Education nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, a signé ce mercredi 08 mai 2019, une convention avec la Fondation Didier Drogba pour la promotion de l’alphabétisation numérique en Afrique. Ce projet vise à réduire le taux d’analphabétisme en Côte d’Ivoire puis en Afrique à travers la culture numérique.

Cette action entreprise en collaboration avec la Fondation Didier Drogba s’inscrit dans le programme de développement du pays par la formation de 5 millions de personnes en trois ans.

L’ancien capitaine des éléphants de Côte d’Ivoire, Didier Drogba s’est dit « honoré d’avoir l’opportunité d’être associé au ministère de l’Education pour travailler ensemble au développement du pays ». Pour madame la ministre Kandia Camara, « ce projet permettra à ces populations au sortir de leur formation d’être des acteurs du développement en Côte d’Ivoire et en Afrique ».

Avec 43% d’analphabètes que compte la population ivoirienne, l’Etat de Côte d’Ivoire entend par ce projet réduire ce taux relativement élevé, par la promotion de l'alphabétisation numérique.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les Tunisiens confient un mandat clair à Saied pour revitaliser la jeune démocratie

Trump prêt à "détruire l'économie turque" si Ankara ne change pas d'attitude en Syrie

L'ONG Echo Médias envisage une campagne nationale de promotion du dépistage et du diagnostic précoce du cancer du sein

Des femmes de médias africains renforcent leurs capacités sur le leadership féminin à Rabat au Maroc

Des populations de Tanda sensibilisées sur l’apatridie par le Haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR)