Le prix bord champ du cacao maintenu à 750 FCFA/Kg pour la campagne intermédiaire 2018-2019
0
 

Écouter
Publicite
Le prix bord champ du cacao maintenu à 750 FCFA/Kg pour la campagne intermédiaire 2018-2019

Le prix bord champ du cacao maintenu à 750 FCFA/Kg pour la campagne intermédiaire 2018-2019

Cheick Hamed Bakayoko (Stagiaire) | Lu 5022 fois | Publié

Le prix bord champ du cacao a été maintenu à 750 FCFA/Kg pour la campagne intermédiaire 2018-2019 qui débute le lundi 1er avril. Une information donnée par le directeur général du Conseil café-Cacao, Yves Brahima Koné, ce vendredi au cours d’une conférence de presse.

Ce prix est identique à celui de la précédente campagne, cette nouvelle opération intermédiaire qui démarre le 1er avril pour s’achever le 30 septembre 2019 est ainsi lancée.


Au vue des décotes perçues lors de la campagne intermédiaire, des résultats plus ou moins satisfaisants, le DG du Conseil Café-Cacao atteste que chef de l’Etat a décidé malgré tout, de maintenir les prix et d’octroyer une subvention de 38 milliards aux producteurs.

Il encourage dans cette veine, les acteurs de la filière à "respecter scrupuleusement ce prix qui est accordé aux producteurs et que l’ensemble des règles de la commercialisation soient respectées".
M. Brahima Koné n’a pas manqué de signifier qu’aucun problème réel n’a été observé et que les producteurs de la filière ont "travaillé en respectant les règles de la commercialisation, aussi bien pour la commercialisation intérieure qu’extérieure".


Rappelons que la Côte d'Ivoire est le premier producteur de fèves de cacao avec plus de 40% de l’offre mondiale.
Le pays a atteint près de 2 millions de tonnes lors de la campagne de commercialisation 2018 et ambitionne de transformer au moins 50% de sa production à l’horizon 2020.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Guinée devient le deuxième plus grand producteur de bauxite dans le monde

Lancement à Tanda du projet “Ressources pour l’élimination de la vulnérabilité des enfants”

Les cours perturbés dans les établissements secondaires à Dimbokro

Le Conseil régional de la Bagoué équipe 59 salles de classes en tables-bancs

La géo-information nécessaire à la gestion efficace des ressources en eau (CNTIG)

Publicite
Publicite