Charles Blé Goudé (Ex-détenu de la CPI) : "Je serai un instrument au service de la paix et de la réconciliation dans mon pays"
0
 

Écouter
Charles Blé Goudé (Ex-détenu de la CPI) :

Charles Blé Goudé (Ex-détenu de la CPI) : "Je serai un instrument au service de la paix et de la réconciliation dans mon pays"

Frédéric Goré-Bi/Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 2762 fois | Publié

Charles Blé Goudé s’est adressé ce mercredi 27 mars 2019 à l’ensemble des ivoiriens dans un message retransmis via les réseaux sociaux. "Je serai un instrument au service de la paix et de la réconciliation dans mon pays", a déclaré l’ex détenu de la prison de Scheveningen, acquitté le 15 janvier 2019, par la chambre de première instance de la cour Pénale Internationale.

Au cours de son intervention, Blé Goudé a réitéré son ambition d’une Côte d’Ivoire réconciliée. Tout en affirmant, être heureux de pouvoir s’adresser "librement" aux ivoiriens et surtout disposé à jouer son rôle dans l’édification de son pays.

"Quel que soit ce que chacun d’entre nous aura vécu, nous devons apprendre à nous pardonner les uns les autres", a dit d’emblée, l’ex-leader de la galaxie des jeunes patriotes. Avant d’ajouter "en ce qui me concerne je ferai ma part, je serai un instrument au service de la paix et de la réconciliation dans mon pays".

"Je suis disposé à encourager toute initiative en faveur de l’édification d’une société qui sache tirer des leçons de son passé douloureux", a-t-il poursuivi.

Charles Blé Goudé a profité de l’occasion pour encourager ses compatriotes à la culture du pardon, "étape incontournable" selon lui à "la reconstruction du pays". "Aucune ambition politique aussi noble soit-elle n’est au-dessus de la vie des ivoiriens", a-t-il plaidé.

Il faut noter que c’est la deuxième apparition publique et médiatique depuis sa sortie de prison le 1er février 2019 en compagnie de l’ex Chef d’Etat, Laurent Gbagbo.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Paris appelle Washington à maintenir son soutien au Sahel, sans recevoir de garanties

Le ministre de la santé appelle à faire preuve de solidarité à l’endroit des malades de la lèpre

Le coût du Hadj 2020 est maintenu à deux millions FCFA (Ministère de l’administration du territoire)

110 cas de grossesse sont enregistrés chaque année dans les écoles du N’zi (Ministère)

Le Programme National de Lutte contre le Paludisme annonce une campagne de pulvérisation des domiciles à Sakassou