Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe : le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts
0
 

Écouter
Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe : le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts

Cyclone au Mozambique et au Zimbabwe : le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts

Lukas Nickel (Stagiaire) avec l'AFP | Lu 2032 fois | Publié

Selon les premières estimations des autorités, le cyclone « Idai » qui a balayé jeudi dernier le Mozambique et le Zimbabwe pourrait avoir causé plus de 1000 morts.

"Pour le moment, nous avons officiellement 84 morts (au Mozambique, ndlr). Mais quand on a survolé la zone tôt ce matin (...) pour comprendre ce qui se passe, tout laisse à penser que le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts", a déclaré Filipe Nyusi, président du Mozambique. Au Zimbabwé, le dernier bilan s'élevait à 98 morts et au moins 217 disparus, selon le ministère de l'Information.               

Le cyclone a surtout ravagé la région de Beira, situé au milieu du pays à l’océan. "90% de Beira et de ses alentours ont été endommagés ou détruits", a indiqué la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans un communiqué.

En plus, le président Nyusi a appelé ses citoyens de quitter les zones fluviales parce que beaucoup de barrages ont déjà lâché ou sont à leur maximum à cause des inondations qui ont suivi le cyclone et ses pluies.

Les fortes pluies qui avaient précédé l'arrivée d'Idai avaient déjà fait au moins 122 morts au Mozambique et au Malawi voisin, qui a été épargné par le cyclone. « A chaque heure qui passe, nos pires craintes se confirment », a déclaré Emmerson Mnangagwa, le Président de la République du Zimbabwe. « Beaucoup sont morts noyés, tandis que d'autres ont été tués dans leur sommeil par des pierres qui ont démoli leur maison », a-t-il ajouté.

Pour les deux pays, le cyclone « Idai » pourrait avoir provoqué quelques des pires ravages dans l’histoire des pays.  L'association médicale du Zimbabwe (Zima) a lancé un appel aux volontaires pour venir en aide aux sinistrés et a appelé aux dons de nourriture, d'eau, de gaz, de vêtements, de couvertures ou encore de tentes.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison

Burkina: cinq hommes des forces de l'ordre tués dans une double attaque

La 2e édition du Forum international coaching 4 Africa s’ouvre en décembre

Les travaux de la réouverture de l’embouchure de Grand-Bassam débutent en novembre