Le Ficad 2018 ira à son terme malgré des incidents
0
 

Écouter
 Le Ficad 2018 ira à son terme malgré des incidents

Le Ficad 2018 ira à son terme malgré des incidents

Aip | Lu 1129 fois | Publié

La 14ème édition du festival international de la culture et des arts de Daoukro (FICAD) est maintenu et ira à son terme malgré les bousculades ayant fait une trentaine de blessés, a assuré, mercredi, le commissaire général Olivier Akoto.

« Je lance un appel à toute la population de Daoukro. Cela fait 14 ans que nous célébrons la culture.  Et grâce à ce que nous faisons, Daoukro est en train de devenir un véritable hub de la culture en Côte d’Ivoire. S’il y  a des gens qui pensent qu’ils peuvent nous décourager, nous leur disons que nous sommes plus motivés que jamais, et personne ne peut nous démotiver », a lancé M. Akoto, déplorant l’incident.

Il a rassuré sur le fait que tous les blessés ont bénéficié d’une prise en charge médicale et que chacun a pu regagner son domicile. Il a aussi démenti la rumeur faisant état de mort d’homme lors de la bousculade. Selon lui, l’incident n’a fait que des blessés légers.

Une bousculade, intervenue mardi  lors d’un concert organisé dans le cadre du FICAD 2018, a causé d’énorme dégâts matériels et fait 28 blessés. A en croire le commissaire général, mercredi matin, « tout a été remis à neuf et tout le commerce a repris, les stands continuent d’être animés, les partenaires,  les sponsors,  les exposants ont repris du boulot, avec une sécurité optimale ».

Ouvert le 24 mars, le FICAD est prévu prendre fin le 1er avril.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche sportive pour renforcer la cohésion entre les responsables des services de Bouaflé

Les anciens de l’Orchestre de l’Université d’Abidjan veulent servir de modèle à la nouvelle génération d’étudiants

1000 enfants orphelins de Katiola reçoivent des dons du Lion club de Côte d’Ivoire

Une manifestation publique des producteurs d’anacarde désamorcée à Niakara

Le centre de santé urbain de Yezimala (25 km de Bondoukou) a désormais une ambulance