Lancement à San Pedro des activités de renforcement de la lutte contre les violences sexuelles
0
 

Écouter
Lancement à San Pedro des activités de renforcement de la lutte contre les violences sexuelles

Lancement à San Pedro des activités de renforcement de la lutte contre les violences sexuelles

AIP | Lu 1541 fois | Publié

L’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (AFJ-CI), a lancé, mercredi, à l’Alliance française de San Pedro, le Projet d’appui au renforcement de la justice et des services de sécurité intérieure, dans la réponse aux violences sexuelles basées sur le genre (PARR/VSBG), en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire.

Selon le représentant du PNUD, Giscard Kouassi, conseiller au PNUD Côte d’Ivoire, le PARR/VSBG vise à accompagner les acteurs nationaux dans leurs actions de prévention et de protection des populations contre les VSBG et à améliorer les mécanismes de prise en charge des victimes. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du 3ème axe de la lutte contre les VBG du Programme d’appui à la consolidation de la paix (PACOP).

Les activités prévues dans le cadre du projet sont, entre autres, le renforcement des capacités techniques des policiers et gendarmes en matière de VSBG, la construction et l’équipement de Gender desks (bureaux d’accueil genre) au sein de quatre commissariats et huit brigades de gendarmerie dans le département de San Pedro. Ces bureaux ont pour fonction d’apporter assistance juridique et judiciaire à toutes les personnes victimes de cas de violences basées sur le genre.

La directrice de la clinique juridique de San Pedro, Konaté Kadiatou, a indiqué qu’en 2018, la région de San Pedro a enregistré 167 cas de violences sexuelles, dont 84 cas de viol, soit 50,29% des cas gérés par les différents acteurs.

De 2015 à août 2018, la clinique juridique de San Pedro a effectué 4362 consultations juridiques dont 323 cas de VBG, 174 cas de VSBG et 94 cas de viol. Elle a enregistré depuis septembre 2018, 15 cas de violences sexuelles, 11 cas de viol, et un cas chacun de tentative de viol, inceste, attouchement sexuel, proxénétisme, et mariage forcé.

La Secrétaire générale de l’AFJ-CI, Fatimata Diabaté, directrice des cliniques juridiques de Côte d’Ivoire, a expliqué que Le Programme de lutte contre les VBG notamment les VSBG est « une action capable de réduire considérablement le taux important de violences sexuelles dans la région de San Pedro, si elle est menée avec l’appui de tous les partenaires ». Les populations sont invitées à collaborer et à dénoncer tous les cas de VSBG dont elles ont connaissance.

Le PARR/VSBG, d’un coût de 77 millions de francs CFA, est financé par l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire. Il dure 16 mois (de Septembre 2018 à décembre 2019) et sera exécuté dans les cliniques juridiques situées à l’Ouest et au Sud-ouest du pays, notamment dans les régions du Guémon, Tonpki, Cavally et de San Pedro. 30 millions d’appui additionnel seront en plus offerts à l’AFJ-CI pour renforcer les activités des cliniques juridiques, afin d’apporter une réponse durable à la question des VSBG.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Macron: les feux en Amazonie constituent une "crise internationale"

Brésil: des feux en Amazonie déclenchent une tempête anti-Bolsonaro

Afrique du Sud: Ramaphosa défend sa campagne controversée pour la présidence de l'ANC

Ghana: "l'Année du retour" attire les touristes afro-américains

L'Indonésie bloque internet en Papouasie pour contenir les émeutes