Le DG de la police nationale apporte son réconfort aux agents du commissariat de Botro saccagé
0
 

Écouter
Le DG de la police nationale apporte son réconfort aux agents du commissariat de Botro saccagé

Le DG de la police nationale apporte son réconfort aux agents du commissariat de Botro saccagé

AIP | Lu 1884 fois | Publié

Le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire Kouyaté Youssouf, a entrepris une visite à Botro (40 km de Bouaké) pour apporter son réconfort aux policiers et constater les dégâts matériels du commissariat de police de la localité saccagé dans la nuit de lundi à mardi, suite à une manifestation des élèves.

« Vous avez le réconfort du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, mais également celui du DG de la police. Pour le sang-froid que vous avez eu ce jour en ne ripostant pas face à ces attaques, je vous transmets les salutations du ministre », a adressé, vendredi, le DG de la police au commissaire Ben Téhora et à ses éléments.

Des individus armés de pierres, de gourdins, de machettes, de bouteilles pleines d’essence et de haches ont attaqué les locaux du commissariat de police, faisant plusieurs dégâts matériels et blessant trois agents à savoir deux policiers et le commissaire.

Par cette manifestation, des élèves du lycée de Botro réclamaient la reprise des cours. Parmi les manifestants, 11 ont été interpellés par la police avant d’être relâchés, mais cette arrestation avait suscité la mort de deux d’entre eux.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plusieurs tonnes de produits périmés incinérés à Aboisso

Des femmes juristes et le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) sensibilisent sur l’apatridie à Zébizékou dans le département de Ouragahio

Cent-trente-cinq réfugiés ivoiriens de la crise post-électorale (2011) sont arrivés mercredi soir à Korhogo, dans le cadre d’un retour volontaire

Tunisie: en l'absence de recours, Saied prêtera serment sous 10 jours

RDC : des villages incendiés par des milices au Sud-Kivu