Le DG de la police nationale apporte son réconfort aux agents du commissariat de Botro saccagé
0
 

Écouter
Le DG de la police nationale apporte son réconfort aux agents du commissariat de Botro saccagé

Le DG de la police nationale apporte son réconfort aux agents du commissariat de Botro saccagé

AIP | Lu 1905 fois | Publié

Le directeur général de la police nationale, le commissaire divisionnaire Kouyaté Youssouf, a entrepris une visite à Botro (40 km de Bouaké) pour apporter son réconfort aux policiers et constater les dégâts matériels du commissariat de police de la localité saccagé dans la nuit de lundi à mardi, suite à une manifestation des élèves.

« Vous avez le réconfort du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, mais également celui du DG de la police. Pour le sang-froid que vous avez eu ce jour en ne ripostant pas face à ces attaques, je vous transmets les salutations du ministre », a adressé, vendredi, le DG de la police au commissaire Ben Téhora et à ses éléments.

Des individus armés de pierres, de gourdins, de machettes, de bouteilles pleines d’essence et de haches ont attaqué les locaux du commissariat de police, faisant plusieurs dégâts matériels et blessant trois agents à savoir deux policiers et le commissaire.

Par cette manifestation, des élèves du lycée de Botro réclamaient la reprise des cours. Parmi les manifestants, 11 ont été interpellés par la police avant d’être relâchés, mais cette arrestation avait suscité la mort de deux d’entre eux.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La mairie de San-Pedro offre 8000 kits scolaires à des élèves du primaire et du collège.

Un programme triennal de près 98 millions FCFA adopté par la mairie de San-Pedro

Un taxi finit sa course dans un fleuve à Guiglo: un mort

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison