Le commissaire de police d'Issia dénonce les “auto-braquages” pendant la traite cacaoyère
0
 

Écouter
Publicite
Le commissaire de police d'Issia dénonce les “auto-braquages” pendant la traite cacaoyère

Le commissaire de police d'Issia dénonce les “auto-braquages” pendant la traite cacaoyère

| Lu 5020 fois | Publié

Le commissaire de police d’Issia, Agui Franck, a relevé la prolifération des autos braquages surtout pendant les périodes de traite cacaoyère.

"Il y a certes des braquages, mais on enregistre de plus en plus des auto-braquages qui sont l’œuvre de certains collaborateurs les plus intimes qui abusent de la confiance de nombreux opérateurs économiques surtout dans le domaine agricole", a souligné le commissaire Agui, lors d’une rencontre, vendredi, entre le corps préfectoral et la police d’Issia.

Il a expliqué à la délégation préfectorale le phénomène d’auto-braquage qui consiste à monter des faux braquages suite à une importante opération bancaire.

Les recherches de la police ont permis récemment de mettre à nu le braquage d’une somme de 60 millions de francs CFA dans un garage quelques minutes après le retrait. Un collaborateur d’un opérateur économique résidant à Buyo avait organisé ce faux braquage pour disparaître avec cette importante somme au dépend d’une coopérative agricole, a-t-il rapporté.

Pour la police d’Issia, sa mission de lutte contre le banditisme et la circulation de la drogue est confrontée à la rétention de l’information par la population qui refuse de dénoncer ou partager certains indices.

"Certes la police enregistre une baisse de la criminalité dans la ville d’Issia, mais le manque de collaboration avec certaines communautés dans le partage de l’information constitue une entrave considérable à notre action", a dénoncé le commissaire Agui Franck

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite