Extension du projet Swedd : Mariatou Koné signe un mémorandum avec la Chambre Consulaire régionale de l’UEMOA
0
 

Écouter
Extension du projet Swedd : Mariatou Koné signe un mémorandum avec la Chambre Consulaire régionale de l’UEMOA

Extension du projet Swedd : Mariatou Koné signe un mémorandum avec la Chambre Consulaire régionale de l’UEMOA

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 2752 fois | Publié

Mariatou Koné, Ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté et Présidente du Comité Régional de Pilotage du projet (CRP) SWEDD a procédé le mercredi 27 novembre 2019 à Katiola, chef-lieu de la région du Hambol, à la signature d’un mémorandum avec le président de la Chambre Consulaire régionale de l’Union économique monétaire ouest-africain (UEMOA) Aboulaye Sory.

La signature de ce mémorandum est le résultat de la table ronde organisée à Niamey au Niger en Juillet dernier portant sur la mobilisation de ressources. A cette rencontre de haut niveau, la présidente du comité régional de pilotage du projet Swedd avait lancé un appel au secteur privé en vue de solliciter leur contribution pour l’extension du Swedd.

Pour la Ministre Mariatou Koné, le projet mérite d'être soutenu eu égard aux résultats déjà obtenus dans l’ensemble des pays membres. "Le cadre de partenariat que nous concrétisons ce jour par la signature de ce mémorandum avec La Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA, regroupant les chambres consulaires nationales, les associations professionnelles et les organisations patronales des États membres, permettra de renforcer des interventions clés en matière de promotion de l’entrepreneuriat féminin et d’employabilité des femmes et des jeunes filles," a-t-elle indiqué.

Selon la présidente du comité régional de pilotage, la présente plateforme SWEDD-CCR, en synergie avec les sept pays réussira à relever d’énormes défis. "Investir dans l’éducation pour tous par le maintien des filles à l’école, promouvoir l’entrepreneuriat féminin pour 80 000 femmes en vue d’en faire des chefs d’entreprises à l’horizon 2024, intensifier la sensibilisation sur la santé de la reproduction au sein des entreprises à travers les meilleurs technologies et canaux de communication", s’est-elle félicitée.

Aussi, a-t-elle lancé un appel à d’autres acteurs du secteur privé, aux chancelleries, à s’inscrire dans cette dynamique dont l’objectif, par la maîtrise de la fécondité, est de faire du dividende démographique un atout essentiel pour le développement économique et social de nos pays. "C’est l’exigence d’une meilleure qualité de vie pour nos femmes, nos enfants et nos familles".

Aboulaye Sory, souhaite pour sa part la mise en œuvre d'un mécanisme au niveau national et régional en vue « de conduire le protocole d’accord dans chaque pays Swedd membre de l’UEMOA.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: l'Erythrée ordonne un confinement de 21 jours

Coronavirus au Niger : baisse de la croissance, deux décès et premiers cas hors Niamey

Le nombre de malades de COVID 19 en Côte d’Ivoire passe à 190 avec 11 nouveaux cas (Ministre)

COVID 19: Mariatou Koné distribue des kits hygiéniques et des vivres à des communes et ONG

COVID19: Au total 473 personnes interpellées pour non respect du couvre-feu