Football / Eto’o : 20 000$ le but, 10 000$ la passe décisive…
0
 

Écouter
Football / Eto’o : 20 000$ le but, 10 000$ la passe décisive…

Football / Eto’o : 20 000$ le but, 10 000$ la passe décisive…

Sportune | Lu 1614 fois | Publié

Outre le fait d’être le footballeur le mieux payé de la planète, Samuel Eto’o reçoit aussi des primes monstrueuses à Makhatchkala…

On se doutait bien qu’en signant en Russie en 2011, plus précisément à Makhatchkala, pour un salaire astronomique de 13 120 millions de f cfa nets par saison, l’attaquant camerounais Samuel Eto’o avait aussi négocié des primes à la performance. Grâce à L’Equipe Magazine de ce week-end, on en est sûr désormais. Un but marqué rapporte plus de 9840 000 f cfa à Eto’o Car le magazine nous apprend qu’à chaque fois que Samuel Eto’o délivre une passe décisive, il reçoit la somme de 10 000 dollars. Soit tout de même près de 5 116 800 F CFA pour donner un caviar ! Et il y a mieux encore, puisqu’à chaque but qu’il marque, Samuel Eto’o empoche 10 000 000 F CFA, soit plus de 9840 000 F CFA ! Une quarantaine d’euros gagnés par minute pour Samuel Eto’o ! C’est énorme, d’autant que l'ancien joueur du Barça et de l'Inter est déjà grassement payé à l’Anzhi Makhatchkala. Il lui faut en effet moins de 7 heures pour gagner les 9840 000 F CFA d’un but, sachant que la star camerounaise gagne une quarantaine d’euros environ à chaque minute qui s’écoule. Il peut, avec tout cet argent, en reverser d’autant plus facilement, chaque année, à son association.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Issia : La police dénonce les “auto-braquages” pendant la traite cacaoyère

Don de l’Unesco aux écoles sinistrées par les inondations à Grand-Bassam

Le nombre de décès lié à la pratique de l’avortement en Côte d’Ivoire prend des proportions inquiétantes (AIBF)

Le Programme d’actions prioritaires PAP 2020 s’articule autour de cinq axes majeurs (Communiqué)

Le Sénégal est l'invité d'honneur au 13e FEMUA qui se tiendra du 14 au 19 avril à Abidjan