Grève à Ecobank Côte d'Ivoire : La Direction dit privilégier le dialogue et oriente ses clients vers les plateformes digitales.
0
 

Écouter
Publicite
Grève à Ecobank Côte d'Ivoire : La Direction dit privilégier le dialogue et oriente ses clients vers les plateformes digitales.

Grève à Ecobank Côte d'Ivoire : La Direction dit privilégier le dialogue et oriente ses clients vers les plateformes digitales.

Boris Odilon BLÉ | Lu 5276 fois | Publié

La Direction Générale de Ecobank Côte d’Ivoire a décidé de continuer le dialogue avec les agents grévistes. Dans un communiqué dont RTI Info a reçu copie, elle dit avoir entamé des discussions avec le personnel pour trouver une solution. Néanmoins, face aux désagréments causés par cette grève, elle invite ses clients à passer par ses plateformes digitales ou les guichets automatiques pour effectuer les transactions.

Les agents de Ecobank Côte d’Ivoire sont en grève depuis le lundi 28 septembre 2020. Ces derniers disent protester contre la suppression du « 14e mois » de salaire, le gel des augmentations de salaires et la réduction de 50% de certains avantages liés à l'électricité, l'eau, le carburant, le téléphone et le lait. Ils ont donc entamé une grève de trois jours à compter du lundi 28 septembre 2020.
 
« Après plusieurs consultations internes avec les employés, les échanges soutenus avec le comité des délégués et l’ensemble des employés, les consultations externes avec les parties prenantes, la banque a décidé de continuer à conserver les avantages du personnel directement liés aux charges familiales (eau, électricité, lait, scolarité, etc.) tout en proposant de restructurer d'autres avantages (téléphone, carburant) » indique le communiqué de la Direction Générale.
 
En effet, le Groupe connait une restructuration depuis quelques années afin de rester compétitif. Avec l’impact de la pandémie de COVID-19, les « mesures de revue de la stratégie du groupe ont été accélérées » pour répondre « aux objectifs de productivité visés, continuer à offrir des produits et services de qualité et assurer une activité durable au sein du Groupe ». C’est dans cette logique que la Direction Générale souhaite réduire certaines de ses charges/dépenses tout en garantissant l’équité et le respect des lois et règlements de la Côte d’Ivoire. Ceci, pour assurer la pérennité des opérations de la filiale. La mise en œuvre de ces mesures est « difficile pour l’organisation, mais importante ».
 
Chez les grévistes, l’on dénonce non seulement la réduction/suppression de certains avantages liés à la profession, mais aussi la politique bancaire de la banque. « Non seulement il veut diminuer nos avantages, mais sa politique bancaire nous tire vers le bas. On veut nous réduire à la mendicité » confie un gréviste sous couvert de l'anonymat.
 
En attendant la résolution complète et définitive de cette situation, Ecobank Côte d’Ivoire continue de permettre à sa clientèle d’effectuer ses opérations à travers ses plateformes digitales, ses guichets automatiques et son Centre d’Appels 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.



Boris Odilon Blé
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une baisse de 54% de nouvelles infections au Sida enregistrée en Côte d’Ivoire entre 2011 et 2019 (ONU)

Début d’indemnisation de 49 ex-contractuels de la mairie de Tiassalé

Cinq cents producteurs de la région du Cavally formés sur le changement climatique

JNCE: Le gouvernement signe une convention avec une structure sur l’organisation de la 4ème édition

Le comité de veille et de suivi de la cohésion sociale de Sipilou installé

Publicite
Publicite