Cohésion sociale : le Premier Ministre appelle les populations de Divo à tourner le dos à la violence
0
 

Écouter
Publicite
Cohésion sociale : le Premier Ministre appelle les populations de Divo à tourner le dos à la violence

Cohésion sociale : le Premier Ministre appelle les populations de Divo à tourner le dos à la violence

Boris Odilon BLE | Lu 4272 fois | Publié

Le Premier Ministre Hamed Bakayoko s’est rendu vendredi 28 août 2020 à Divo. Il a effectué cette visite pour porter le message du gouvernement suite aux récents événements qui ont secoué la ville de Divo, endeuillant la ville et causant d’importants dégâts matériels.

« Chers parents, chers jeunes du Lôh-Djiboua, je suis venu vous porter le message de compassion et de solidarité du gouvernement pour les évènements vécus. Le gouvernement est à vos côtés. Inscrivez-vous dans la paix. Dites non à la violence », a lancé Hamed Bakayoko.

Les différents groupes impliqués dans les heurts qui ont troublé la quiétude de la ville se sont expliqués et ont pris l’engagement de mener des actions en faveur de la paix. « Il faut nous concentrer sur l’essentiel. Chers jeunes, faites-nous confiance. Nous allons continuer le travail pour le développement », a-t-il insisté après les avoir écoutés.

Le président du conseil régional du Lôh-Djiboua, Roland Zakpa Kobenan, qui a parlé au nom des cadres de la région, les chefs coutumiers et les porte-parole des jeunes dida et malinké ont tous décidé de mettre l'accent sur la sensibilisation et la solidarité pour que la paix règne durablement dans leur région.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Je vais créer un fonds pour le financement des études supérieures (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Virus: 46 millions de Français sous couvre-feu, plus de 10.000 morts en Allemagne

Le chef de la diplomatie française va discuter paix et sécurité à Bamako

Guinée: Alpha Condé remporte la présidentielle avec 59% des voix (commission électorale)

Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie)

Publicite
Publicite