"Les élections auront bel et bien lieu aux dates prévues" (Alassane Ouattara)
0
 

Écouter
Publicite

"Les élections auront bel et bien lieu aux dates prévues" (Alassane Ouattara)

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5312 fois | Publié

Le Président Alassane Ouattara, a animé, ce jeudi 24 septembre 2020, un meeting à Sinfra au 2e jour de sa Visite d’Etat dans la Région de la Marahoué. Dans son allocution, le Chef de l’Etat est revenu sur l’actualité politique nationale. Pour lui, les ivoiriens ne doivent pas s’inquiéter de l’éventualité de la tenue du scrutin présidentiel d’octobre 2020. « Les élections auront bel et bien lieu aux dates prévues par la constitution », a-t-il rassuré.

"N’écoutez pas les discours de haine et de division", a lancé le Chef de l’Etat à l’auditoire, comme pour l’apaiser face aux schémas apocalyptiques que les uns et les autres entrevoient sur la Côte d’Ivoire, ces derniers temps.

Le Président de la République n’a pas manqué de lancer une pierre dans la mare ses adversaires politiques et notamment les candidats retenus à l’élection présidentielle d’octobre 2020. "Je demande à tous les candidats de commencer leurs campagnes et de dire exactement quel est leur bilan", a exhorté le Chef de l’Etat, avant d’ajouter "s’ils ne parlent pas de leur bilan, pour un d’entre eux, nous parlerons de son bilan car, c’est lui qui a créé tous les problèmes à la Côte d’ivoire".

"Quand j’entends ces donneurs de leçons aujourd’hui, quelle honte ! Ils ont créé les problèmes de la Côte d’Ivoire, ils sont responsables de tous les maux, que le pays a vécu parce qu’ils n’ont pas respecté le droit, ni les institutions. Voilà que 20 ans après, ils recommencent les mêmes bêtises", s’est indigné Alassane Ouattara avant de faire la promesse que "le désordre ne sera plus accepté".

Le président de la République a profité de l’occasion pour féliciter les chefs coutumiers de Sinfra, qui selon, lui ont contribué au maintien de la paix.

"Vous qui êtes les gardiens des valeurs traditionnelles dans notre beau pays. Je rends hommage à tous les chefs ici présents pour votre contribution au maintien de la paix sociale. Je vous félicite pour votre rôle de médiateur au quotidien qui permet de réguler les rapports entre les populations", a-t-il indiqué.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: le Premier ministre d'Eswatini en Afrique du Sud pour des soins

Soudan: l'arrivée des réfugiés provoque un déboisement massif

Tchad: des radios cessent d'émettre après l'arrestation de journalistes et opposants

Algérie: trois islamistes armés tués (ministère de la Défense)

Insécurité en RDC: l'ONG Médecins sans frontières (MSF) se retire d'un territoire à l'Est

Publicite
Publicite