CEDEAO : Les transporteurs terrestres souhaitent une libre circulation effective des biens et des personnes
0
 

Écouter
Publicite
CEDEAO : Les transporteurs terrestres souhaitent une libre circulation effective des biens et des personnes

CEDEAO : Les transporteurs terrestres souhaitent une libre circulation effective des biens et des personnes

Ange Yao (Stagiaire) | Lu 1988 fois | Publié

Une réunion entre transporteurs de la sous-région et représentants des forces de l’ordre s’est tenue ce jeudi 09 janvier 2020 à Abidjan-Cocody. L’idée de cette rencontre est de relever les difficultés rencontrées par les transporteurs sur les routes dues à certaines tracasseries et proposer des pistes de solutions afin de faciliter le trafic routier entre les différentes frontières des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « Mécanisme régional » mis en place en 2012 par le Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur en collaboration avec la CEDEAO.

Au cours de cette rencontre les transporteurs ont dénoncé certaines pratiques des forces de l’ordre postées aux frontières notamment l’encaissement des « faux frais » et demandent à ce que ces taxes qu’ils jugent « illégales » soient levées. A cet effet, Moussa Diomandé, Secrétaire permanent du Comité national de pilotage du mécanisme de suivi des véhicules de transports inter-états de la CEDEAO a rassuré que cette question est d’actualité et qu’une alternative sera trouvée afin de mettre fin à ces tracasseries. « Il y’a des avancées notables au niveau de la libre circulation des biens, mais tout n’est pas parfait (...) Il faut que les conducteurs et les forces de l’ordre soient sensibilisés et formés » a-t-il indiqué.

En outre, les transporteurs ont demandé aux représentants des forces de l’ordre d’accentuer les systèmes de contrôle des passagers afin de maitriser le flux migratoire, lutter contre la traite des enfants et le trafic de drogues. « Nous travaillons avec les autorités pour une fluidité du trafic sur nos frontières et pour la sécurité des passagers » a affirmé Koné Vaffi, président de la confédération des syndicats des conducteurs routiers de l’Afrique de l’ouest.

A l’issue de cette réunion, des recommandations devraient être faites par les transporteurs de la zone CEDEAO et les représentants des forces de l’ordre pour trouver des solutions concrètes sur la question de la libre circulation des biens et de personnes dans la sous-région.

La Confédération des conducteurs routiers de l’Afrique de l’ouest, initiatrice de cette rencontre a pour mission de défendre les intérêts moraux et matériels des acteurs du secteur du transport terrestre et de lutter contre le racket.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie)

27 nouveaux cas de Covid-19 notifiés le 22 octobre 2020 (Ministère)

L’OMS préconise l’utilisation de nouveaux tests rapides pour diagnostiquer la Covid-19 en Afrique

Danané : Des rues transformées en carrières de sable en période de pluie

Je veux que la Côte d'Ivoire, notre pays, avance dans la paix (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Publicite
Publicite