L’Alliance africaine de l’eau dresse le bilan de ses activités à l’orée de ses 40 ans d’existence.
0
 

Écouter
L’Alliance africaine de l’eau dresse le bilan de ses activités à l’orée de ses 40 ans d’existence.

L’Alliance africaine de l’eau dresse le bilan de ses activités à l’orée de ses 40 ans d’existence.

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 3889 fois | Publié

L’Alliance africaine de l’eau a organisé un atelier de revue annuelle 2019 et de planification 2020, le 24 janvier à Assinie, dans la région du Sud-Comoé. Objectif: faire l’inventaire de l’exercice passé et d’enclencher le processus de programmation des actions à mener au cours de cette année. Cet atelier se tient à l’orée de la célébration de son 20e congrès qui coïncidera avec ses 40 ans d’existence. Il se tiendra à Kampala en Ouganda du 24 au 28 février 2020.

En effet, il a été question d’une part de faire le point des activités réalisées en 2019 comparativement aux prévisions, des échanges sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ces actions et d’autre part de l’identification et de la planification des projets et des programmes de 2020.

"Je vous encourage à vous investir entièrement dans les travaux, afin qu’au sortir d’ici, l’AAE soit dotée d’un plan d’action 2020, certes ambitieux, mais réaliste qui nous permette de poursuivre notre contribution à l’atteinte de la cible 6 des Objectifs de développement Durable (ODD) qui est de "garantir l’accès pour tous à l’eau salubre et à l’assainissement d’ici 2030", a indiqué Sylvain Usher, directeur exécutif de l’Alliance Africaine de l’eau.

Tout en évoquant l’accès à l’eau et aux services d’assainissement sur le continent africains, le directeur exécutif de l’AAE a par la même occasion traduit les défis auxquels est confronté son organisme et qu’il est impérieux de relever.

"40 % de la population Africaine, n’a pas accès à l’eau potable, alors que l’Afrique est gorgée d’eau, et 72% ne bénéficie pas d’un système d’assainissement adéquat", a-t-il révélé.

A travers des travaux de groupes et des sessions plénières, les différentes directions de l’Alliance africaine de l’eau ont fait le point de leurs activités. Histoire de savoir à quel niveau se trouve l’association. Ces activités ont pris en compte les orientations stratégiques de l'AAE telles qu'engoncées dans le Plan Stratégique 2018-2022.

L’Alliance africaine de l’eau (AAE) est née en février 1980 sous l’appellation de l’Union Africaine des Distributeurs d’Eau, de la volonté de quelques dirigeants des sociétés d’eau d’Afrique, de mettre en commun leurs ressources humaines, techniques et financières, afin d’optimiser sur la formation des hommes et des femmes des entreprises du secteur, et de créer une synergie autour de la recherche de solutions.

Ceci pour l’amélioration de l’accès des populations africaines aux services d’assainissement et à l’eau potable. Elle regroupe les sociétés de production et de distribution d’eau potable, celles qui gèrent les services d’assainissement, ainsi que celles qui régulent les politiques sectorielles dans les pays Africains.

 

 

 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

COVID-19: Les commerçants de Tengrela s’approprient les mesures d’hygiène et de distanciation

COVID-19: Les commerçants de Tengrela s’approprient les mesures d’hygiène et de distanciation

Covid 19: les commerçants de Tengréla s’approprient les mesures de prévention

Le maire de Soubré remet des kits pour prévenir le Covid 19

COVID 19: L’UNJCI obtient une dérogation liée au couvre-feu en faveur des journalistes