Utilisation des sources issues du web: des journalistes en formation pour l’adoption d’une charte
0
 

Écouter
Publicite
Utilisation des sources issues du web: des journalistes en formation pour l’adoption d’une charte

Utilisation des sources issues du web: des journalistes en formation pour l’adoption d’une charte

AIP | Lu 5049 fois | Publié

Des journalistes et professionnels de la presse imprimée et numérique sont en séminaire de formation lundi 05 octobre 2020, à Abidjan-Plateau, en vue d’élaborer et adopter une charte pour l’utilisation des sources issues du web.

« Ce séminaire vise un double objectif. Premièrement, emmener les entreprises productrices d’information numérique à avoir un modérateur. Deuxièmement, inciter les entreprises de presse à élaborer et adopter une charte interne pour l’utilisation des sources issues du web et une charte de modération des commentaires en ligne », a indiqué le président de l’Autorité nationale de la presse (ANP), Samba Koné, à l’ouverture de l’atelier co-organisé avec l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Pour M. Koné, le dynamisme qui règne dans la sphère numérique, impose une approche de régulation plus spécifique et globale. « L’ANP dénombre dans ses bases de données, quelques 150 structures de productions d’information numérique et seuls 43 sont régulièrement constituées. Ce secteur baigne largement dans l’informel », a-t-il signifié.

Le président de l’organe de régulation a, par ailleurs, salué le nouveau partenariat gagnant-gagnant avec l’UNESCO qui permettra de dérouler une série d’activités communes sur la professionnalisation et l’écosystème médiatique national.

Abondant dans le même sens, la Représentante résidente de l’UNESCO, Anne Lemaistre, a ajouté que cet atelier est organisé aux fins de sensibiliser, les administrateurs de réseaux sociaux et les responsables des production d’informations numériques,  sur le rôle et la responsabilité des éditeurs en ligne face aux commentaires des internautes et les amener à modérer leurs contenus conformément à la loi.

Pour le représentant du ministre de la Communication et des Médias, Adou Jean-Martial, le thème de la formation « Sources d’information, infraction en ligne et modération des contenus numériques », est essentiel eu égard à l’importance que prend internet dans les habitudes de communication et d’information.

« Cette cohabitation entre réseaux sociaux et presse est une réalité dont il faut tenir compte. Les réseaux sociaux tendent à s’imposer comme repère d’information. Cette situation évolue avec la diffusion de fausses informations. La question des sources d’information constitue une véritable préoccupation, à l’ère du numérique », a-t-il relevé.

Le président de l’ANP avait invité les journalistes à avoir du « recul nécessaire » vis-à-vis des sources d’informations sur les réseaux sociaux qui peuvent être « une source malveillante, une source manipulée », lors d’une rencontre à l’AIP.

A ce jour, l’ANP dénombre dans ses bases de données, 24 journaux quotidiens, 28 hebdomadaires, 21 mensuels et autres périodiques.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Alassane Ouattara félicite la diaspora RHDP pour la contribution à sa réélection

Un code de la santé vétérinaire adopté pour protéger les populations et les animaux

Grammys: Beyoncé en tête avec 9 nominations, devant Taylor Swift et Dua Lipa

Ethiopie: première réunion du Conseil de sécurité sans déclaration commune

Niger: décès de l'ancien président Mamadou Tandja (officiel)

Publicite
Publicite