Journée mondiale de la femme rurale : La SODEXAM forme les femmes sur le changement climatique et la sécurité alimentaire
0
 

Écouter
Publicite
Journée mondiale de la femme rurale : La SODEXAM forme les femmes sur le changement climatique et la sécurité alimentaire

Journée mondiale de la femme rurale : La SODEXAM forme les femmes sur le changement climatique et la sécurité alimentaire

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5057 fois | Publié

La société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (SODEXAM), partenaire de la journée Mondiale de la femme rurale (JMFR) édition 2020 a entretenu les femmes sur la réalité des changements climatiques et les moyens d''y faire face dans le monde agricole. Cette session de formation a eu pour thème « Changement climatique et sécurité alimentaire » et a été organisée par le Secrétariat d’Etat chargé de l’autonomisation des femmes (SECAF) dans le cadre des activités organisées en marge de la célébration de cette journée mondiale.

"Aujourd’hui on ne sème pas le riz, le mil, le maïs ni ne plante le manioc comme par le passé, parce que les temps ont changé", a dit d’emblée le formateur, Augustin N’Zué, chef de service exploitation à la société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique.

Continuant sur sa lancée, il a ajouté que "chaque année, la SODEXAM fait connaitre les différentes évolutions du temps en fonction des saisons. Les cultivateurs et cultivatrices doivent choisir les variétés de culture à semer en fonction de ces informations que la société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique donne".

"Il faut donc tenir compte de ces saisons pour cultiver et aussi se rapprocher aussi de l'Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) pour avoir les informations sur les cultures favorables. Il y a des variétés de cultures de courtes durée et d'autres de longues durée et en fonction du climat de l’année, il faut semer les cultures de courtes ou de longues durée", a-t-il conseillé.

Augustin N’Zué a également fait savoir qu’il est important d’adapter les cultures aux changements climatiques chaque année. "La SODEXAM travaille en collaboration avec l’ANADER, et le ministère de l'agriculture", a-t-il révélé.

Appréciant à sa juste valeur cette formation, les femmes ont demandé que l'ANADER et la SODEXAM forment des relais pour les villages.

Rappelons que cette séance de formation s’inscrit dans la foulée des activités de la JMFR qui cette année sera célébrée le Lundi 12 Octobre à Korhogo dans la cité du Poro, ville d’origine de l’ex premier ministre Amadou Gon Coulibaly, décédé le 08 Juillet dernier, avec pour thème national "Femme rurale et sécurité alimentaire dans le contexte post-covid 19".

L’innovation majeure est l’instauration du prix Amadou Gon Coulibaly de la meilleure coopérative féminine innovatrice qui distinguera 4 coopératives féminines.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La reine des Baoulé envisage un rapprochement entre Ouattara et Bédié

Covid-19 : Les autorités sanitaires s'inquiètent face au relâchement dans les mesures barrières

Les producteurs d’Abengourou inquiets des difficultés d’écoulement du cacao vers Abidjan

Un atelier pour la validation de l’avant-projet de loi portant code de l’élevage en Côte d’Ivoire prévu à Grand-Bassam

Abidjan abrite le premier atelier sur la “Charte graphique et l’identité visuelle de la CEDEAO”

Publicite
Publicite