Présidentielle 2020 : Mariatou Koné appelle les chefs traditionnels à faire baisser les tensions
0
 

Écouter
Publicite
Présidentielle 2020 :  Mariatou Koné appelle les chefs traditionnels à faire baisser les tensions

Présidentielle 2020 : Mariatou Koné appelle les chefs traditionnels à faire baisser les tensions

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5250 fois | Publié

La ministre de la Solidarité de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, Mariatou Koné a appelé les chefs traditionnels à s’impliquer dans le crise politique qui secoue actuellement la Côte d’Ivoire dans le but de faire baisser les tensions. C’était au cours d’un atelier sur la mise en réseau des centres multiethniques de médiation et d'arbitrage, tenu les 24 et 25 octobre 2020 à Boguédia dans le département d’Issia. Pour Mariatou Koné, les chefs traditionnels doivent « faire sorte que les tensions n'éclatent pas ; parce qu’avant, pendant et après les élections, on demeure des frères et sœurs''.

Le Ministère de la Solidarité de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté a entrepris depuis quelques années, la construction et l’équipement de Centres Multiethniques de Médiation et d'Arbitrage (CMMA) encore appelés Maisons des chefs ou Maisons du vivre ensemble, sur toute l'étendue du territoire national. Ceci dans le but de réduire les tensions, les conflits et les violences de toutes sortes en Côte d'Ivoire.

Déjà efficaces dans la prévention et la résolution des conflits, Mariatou Koné souhaite qu'elles le soient davantage. C'est pourquoi elle a initié un atelier afin de promouvoir un cadre permanent d'échanges entre les différents bénéficiaires de ces maisons de chefs, notamment les chefs de villages, de cantons, de provinces et même de communautés.

Aux participants venus de Didiévi, de Zouan-Hounien, de Soubré de Boundiali et de 17 autres localités de la Côte d'Ivoire, la ministre de la solidarité a exprimé une fois de plus l’importance que le gouvernement ivoirien, sous la houlette du Président de la République, Alassane Ouattara, accorde aux autorités traditionnelles dans le renforcement de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire : '' Votre rôle, c'est la cohésion. Usons de nos droits pour faire en sorte que les élections à venir puissent se dérouler sans violences. Faisons-en sorte que les tensions n'éclatent pas ; parce qu’avant, pendant et après les élections, on demeure des frères et sœurs''.

Devant la volonté du gouvernement ivoirien de faire d'eux de véritables acteurs de paix, les chefs traditionnels ont salué l'initiative.'' Depuis que la maison des chefs est créée ici à Boguédia, nous avons fait un bond qualitatif dans la gestion des crises ici. Nous permettre de partager nos expériences avec les autres chefs du pays, va nous rendre encore plus efficaces''.  Selon Yagba Dogbo, chef du canton Bolo dans la sous-préfecture de Boguedia et président de la maison des chefs de cette localité.

A la clôture de cet atelier qui a duré deux jours, la ministre a procédé au lancement officiel de l’édition 2020 de la journée annuelle de cohésion sociale organisée par la chefferie du canton Balo autour du thème '' Quel comportement citoyen en cette période électorale''.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une marche silencieuse au lycée Sainte Marie en mémoire des victimes du SIDA

La quinzaine des droits de l’Homme du CNDH débute par la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida

La section du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits de l’homme (RAIDH) relève les actions de prévention de la crise électorale à Aboisso

Une organisation déplore le refus des personnes vivant avec le VIH de fréquenter les hôpitaux à cause du Covid-19

Un fonds de 20 milliards FCFA pour le développement des petites et moyennes entreprises (PME) ivoiriennes

Publicite
Publicite