Des pays africains s'engagent à criminaliser le trafic des faux médicaments
0
 

Des pays africains s'engagent à criminaliser le trafic des faux médicaments

Télévision Togolaise (TVT) | Lu 4335 fois | Publié

60% des faux médicaments qui circulent dans le monde sont vendus en Afrique et la valeur estimée à ce marché illégal est de 200 milliards de dollars. C’est ce qui est ressorti du sommet de Lomé sur les médicaments falsifiés et de qualité inférieure tenu les 17 et 18 janvier 2020. Ce montant vise à financer en grande partie les organisations terroristes sur le continent selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Face à ces enjeux sécuritaires liés à ce phénomène, les Chefs d’Etats africains se sont engagés à lutter en synergie contre ce fléau en mettant en place une législation visant à infliger des peines lourdes à l’endroit de ceux qui s’adonnent à ce trafic. Les participants à cette rencontre invitent la société civile et les organisations internationales à se joindre à cette initiative pour la transformation sociale de l’Afrique.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le procès en appel de Jacques Mangoua reporté au 24 mars

Lutte contre l’apatridie : le HCR et le gouvernement ivoirien saluent les progrès réalisés

Les inscriptions aux examens scolaires à grands tirages prennent fin le 28 février (DECO)

Coronavirus: la Chine annonce 71 décès supplémentaires en baisse

Le coronavirus continue de perturber le calendrier sportif en Asie