L’artiste-chanteur JC Pluriel dénonce des musiques qui «trahissent la jeunesse».
0
 

Écouter
L’artiste-chanteur JC Pluriel dénonce des musiques qui «trahissent la jeunesse».

L’artiste-chanteur JC Pluriel dénonce des musiques qui «trahissent la jeunesse».

APA | Lu 1064 fois | Publié

L'artiste-chanteur ivoirien, Ahoukou Amani Jean-Claude dit JC Pluriel a dénoncé, mardi à Abidjan, dans un entretien, des musiques qui « trahissent la jeunesse », parce que n’apportant « rien » et conduisant celle-ci à la déperdition.

De son avis, un « artiste africain» doit  « accompagner le développement » et éveiller les consciences. « Mon combat et mon slogan, c'est l'humanisme. J'ai pour objectif de restaurer et guérir les esprits. C'est notre devoir en tant qu'artiste de soulager les esprits et c'est ce qui justifie le choix des thèmes de mes chansons », a-t-il expliqué, dénonçant dans la foulée qu'il y'a des musiques en Côte d'Ivoire « qui trahissent notre jeunesse ».

Selon lui, une musique ne doit pas conduire la jeunesse à la déperdition. « Quand vous écoutez une œuvre discographique qui ne vous apporte rien, arrêtez de l'écouter », a-t-il conseillé. Le single, « Le Mielleux» annonce mon prochain album qui sortira en 2019 « s'il y a les moyens », a informé JC Pluriel.

 Révélé au grand public, il y a quelques années,  JC Pluriel, auteur du célèbre titre « L'Année de mon année », excelle dans le genre musical  Zouglou, une musique urbaine et populaire ivoirienne née sur les campus universitaires dans les années 1990.

« Malgré les difficultés que nous traversons dans la vie, nous avons le droit de rêver. C'est le rêve que je vends aujourd'hui à la jeunesse à travers mes chansons », a-t-il fait savoir, soutenant que « les difficultés de la vie, nous amènent allègrement vers le miel qui va couler dans la vie de chacun de nous. Nous ne devons pas perdre espoir ».

« Il faut comprendre aussi qu'il n'y a pas de miel sans abeilles. C'est une chanson pour galvaniser, fortifier et guérir des doutes qui pourraient naître dans l'esprit des gens», a expliqué le Zouglouman parlant de son nouveau single intitulé « le mielleux»,  sorti en septembre dernier et dont le nouveau clip a été réalisé en Côte d'Ivoire et aux États-Unis.

Diplômé de l'Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (INSAAC), JC Pluriel intègre l'orchestre de la police nationale ivoirienne en 2010 avant  de sortir en 2012 son premier single « L'année de mon année» qui le révèle aux mélomanes ivoiriens et même au-delà du pays.

 Ce titre à succès qui promeut la persévérance et l'espoir d'un lendemain meilleur pour toutes ces personnes qui traversent des difficultés,  est très apprécié des mélomanes, positionnant JC Pluriel comme l'un des artistes qui comptent dans le milieu Zouglou.

 De son palmarès de jeune artiste, l'on notera,  entre autres, qu'il a été nominé aux oscars du Zouglou ( Côte d'Ivoire) dans la catégorie « révélation de l'année » en 2013 et nominé la même année aux Kundé d'or ( Burkina Faso) dans la catégorie « meilleur artiste de l'Afrique de l'ouest ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Grand-Bassam accueille un atelier pour l’actualisation de la cartographie des conflits en Côte d’Ivoire

Ouverture d’un symposium sur le droit à l’éducation et l’inclusion dans les politiques et pratiques éducatives

Création d'un nouvel organe en charge de l’identification des personnes dénommé Office national de l’état civil et de l’identification (ONECI)

Une Fondation lance un projet pour l’autonomisation économique de la femme

Plus de 8 000 enfants migrants enregistrés dans l’espace Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Mali