Les leaders communautaires de Guibéroua formés au maintien de la cohésion sociale
0
 

Écouter
Publicit?
Les leaders communautaires de Guibéroua formés au maintien de la cohésion sociale

Les leaders communautaires de Guibéroua formés au maintien de la cohésion sociale

AIP | Lu 1979 fois | Publié

Une centaine de leaders communautaires et autres autorités coutumières de Guibéroua, (27 km de Gagnoa), ont été formés au maintien de la cohésion sociale et du respect des droits de l’Homme en période électorale, à la faveur d’une journée de renforcement de leur capacité, tenue samedi 11 juillet 2020, à la salle polyvalente de ladite localité.

« En votre qualité de chef, il y a des choses que vous ne devez pas dire et ne devez pas faire, pour que ces élections », a recommandé N’Djomou De Achille, le directeur de la Promotion des Droits de l’Homme et de la Règlementation du Secrétariat d’Etat après du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, chargé des Droits de l’Homme, s’adressant aux leaders.

Aucune communauté, aucun individu ne peut et ne doit s’opposer à l’exercice du droit de vote reconnu et garanti par la constitution à chacun des Ivoiriens en âge de voter, a-t-il insisté, avant de recommander à chaque citoyen, d’aller à l’élection présidentielle, dans la paix, dans la transparence, dans le respect de l’autre et dans un esprit de fair-play, pour accompagner celui qui sera élu.

Qu’il soit ou non le candidat pour lequel le citoyen à émis le vote, il est rappelé à tout Ivoirien, que l’essentiel est de pouvoir accompagner le vainqueur au soir du 31 octobre et de faire de la Côte d’Ivoire, un pays victorieux pour ces élections de 2020.

Aux leaders communautaires, le directeur de la Promotion des Droits de l’Homme et de la Règlementation attend d’eux qu’ils jouent leur rôle, sans parti pris, sans aucun préjugé sur les candidats qui viendront solliciter les suffrages de leurs membres. Ils ne doivent avoir aucune position par anticipation, mais devront sensibiliser, éduquer, informer au mieux les membres de leurs communautés en leur demandant de respecter le droit des autres membres de la société de Guibéroua.

Le renforcement de capacité s’imposait compte tenu du contexte électoral de l’année électorale dans laquelle se trouve la Côte d’Ivoire et Guibéroua fait partie des villes choisies, dont Abidjan (Yopougon, Attiécoubé), Man, Gagnoa, Oumé.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Renouvellement du parc automobile : 32 véhicules pour les régions du Worodougou et du Béré

L’apport d’un architecte désormais obligatoire pour la construction de tout bâtiment en Côte d’Ivoire (Ministre de l’Urbanisme)

Burkina: premiers dépôts de candidatures à la présidentielle

Tunisie: le président se dit favorable à la peine de mort après un meurtre

La Guinée ferme ses frontières avec la Guinée-Bissau et le Sénégal

Publicité
Publicite