Cocody : Une habitation s’écroule dans une fosse septique.
0
 

Cocody : Une habitation s’écroule dans une fosse septique.

RTI Info/Ange Yao (Stagiaire) | Lu 10251 fois | Publié

Dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 octobre 2019 à Faya, quartier de Cocody, une maison habitée par une jeune dame s’est écroulée dans une fosse septique. La locataire des lieux, surprise dans son sommeil par l’effondrement, a échappé de justesse à un drame.

Dame MJ (nom d’emprunt) vit depuis 4 ans dans un petit appartement d’une pièce à Cocody Faya, quartier situé sur la route de Bingerville. Le temps faisant effet, des fissures font leur apparition au niveau du carrelage.

Inquiète, elle interpelle le propriétaire pour qu’une solution soit trouvée le plus vite possible. Le temps que ce dernier réagisse, l’on a frôlé le pire.

Dans la nuit du jeudi 17 octobre 2019, MJ est tirée de son sommeil par un bruit assourdissant. Vers minuit, la maison, construite sur une fosse septique s’effondre.

MJ, couchée dans un angle de la maison, assiste apeurée à la scène. Ses appareils électroménagers, ses vêtements, tout se retrouve dans la fosse excepté le lit sur lequel elle est étendue. Elle se faufile entre les décombres pour sortir in extrémis.

Les voisins alertés par les bruits accourent pour lui porter assistance. Ils découvrent, comme MJ, que la maison était construite sur une fosse, au mépris des règles de construction.

Les sapeurs-pompiers sont sollicités, suivis des éléments de la police qui effectuent un constat d’usage.

Informé de la situation, le propriétaire de la maison écroulée, après plusieurs tractations avec la victime, lui remet 180.000 francs CFA. Une somme qui correspondrait selon lui, au remboursement du montant de la caution de la maison et à l’achat de quelques articles de première nécessité.

Aux dires de la locataire, ce montant n’est pas suffisant, car elle a perdu toutes ses affaires dans l’effondrement. Selon les riverains, c’est un risque que courent les voisins qui logent dans cette zone, ils demandent aux habitants de quitter les lieux avant que le pire n’arrive.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les élèves font arrêter les cours à Gagnoa malgré la présence des forces sécuritaires

Ouattara salue les 55 années "de qualité et de professionnalisme" de Fraternité Matin

Des experts africains en conclave à Abidjan autour de la qualité de la formation professionnelle

Près de 600 ménages enregistrés pour la deuxième vague du projet “filet socio-productif “à Nassian

Des bénéficiaires du projet "Agir pour les jeunes" à Boundiali en formation