Ouverture du 3e forum des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement à Kampala
0
 

Écouter
Ouverture du 3e forum des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement à Kampala

Ouverture du 3e forum des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement à Kampala

Frederic GORE-BI/RTIinfo | Lu 6323 fois | Publié

Le 3e forum des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement s’est tenu ce dimanche 23 février à Kampala en Ouganda. Placé sous le thème : "Des femmes engagées innovent pour l’accès à l’eau et à l’assainissement", ce forum qui se tient en marge du 20e congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE), prévu du 24 au 27 février, dans la capitale ougandaise, a vu la participation de plus d’une centaine de femmes issues des pays membres de l’AAE.

"Cette rencontre est une plateforme d’échanges d’expériences et de partage afin d’accroître notre efficacité. Nous devons inverser la tendance car jusque là, la fourniture des services Wash est destinée aux femmes. Les femmes doivent accroître la diversité dans les entreprises. Elles doivent accepter de jouer le rôle qui est le leur, en luttant pour s’imposer. Nous avons besoin d’exemples pour nous différencier", a déclaré Fatoumata Diaw, présidente du réseau des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement.

Abondant dans le même sens que la présidente des femmes professionnelles de l’eau et de l’assinissement, Kelly Ann Naylor, Directrice associée des questions d’eau, hygiène et assainissement de l’UNICEF, a abondé dans le même sens que Madame Diaw, s’est appesantie sur la place de la femme dans les questions d’accès à l‘eau à l’aissainissement.

Ces deux communications ont situé les participantes sur le rôle que la femme doit jouer afin de s’approprier cette problématique.

Un autre panel animé conjointement par Géléga Prudence Tangham, magistrate et responsable au ministère de l’environnement du Cameroun, docteur Rose Kaggwa, directrice scientifique des questions eau, hygiène et assainissement, Eleanor Allen, directrice exécutive de Water of people et docteur Fatimatou Sall,Environnementaliste, a été l’occasion pour situer les responsabilités des femmes et les exhorter à aller de l’avant dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. Les panélistes n’ont pas omis d’interpeller les dirigeants politiques sur l’importance de la protection de la dignité de la femme sur les questions d’eau et d’assainissement et surtout l’importance d’associer la gente féminine sur la planification et à la mise en place des projets de ce secteur.

Des travaux de groupes ont ensuite permis aux femmes de toucher du doigt les difficultés rencontrées dans la mise en place des politiques liées à cette problématique.

Le réseau des femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement a vu le jour le 20 février 2016 à Nairobi. Il compte 15 sections avec plus de 500 membres à ce jour.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Distribution de savon pour lutter contre le coronavirus à Aboisso

Covid 19: Une Ong offre des kits de lavage des mains à Man

Les Autorités de Daloa veillent au respect du couvre-feu et des mesures sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus

Le préfet contrôle l’application des mesures sanitaires contre le COVID-19 dans les entreprises de San-Pedro

La Banque africaine de développement (BAD) approuve un financement de 62 millions d’euros pour l’électrification de plus de 1300 localités rurales