Fact-Checking : La Côte d’Ivoire va bénéficier du programme de Facebook
0
 

Écouter
Fact-Checking : La Côte d’Ivoire va bénéficier du programme de Facebook

Fact-Checking : La Côte d’Ivoire va bénéficier du programme de Facebook

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1841 fois | Publié

La Côte d’Ivoire, ainsi que 9 pays d’Afrique subsaharienne, va bénéficier du programme de Facebook pour réduire la propagation des fausses nouvelles (fake news). Dans un communiqué dont RTI Info a reçu copie, Facebook a décidé d’intensifier ses efforts afin d’aider à évaluer l'exactitude et la qualité des informations qu’on retrouve sur sa plateforme.

L’Afrique du Sud, le Kenya, le Nigeria, le Cameroun et le Sénégal, déjà bénéficiaires du programme de la plateforme via l’organisation Africa Check. A ces pays, s’ajoutent 10 autres que sont l’Éthiopie, la Zambie, la Somalie, le Burkina Faso, l’Ouganda, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo (RDC), la Guinée, le Ghana et la Côte d’Ivoire.

Le programme de vérification des faits de Facebook sera conduit dans ces pays en partenariat avec l’Agence France Presse (AFP), Les Observateurs de France 24, Pesa Check et Dubawa qui sont des organisations certifiées par l’IFCN (International Fact-Checking Network).

« L'élargissement de notre programme de vérification des faits par des organismes tiers à 15 pays d’Afrique en un peu plus d'un an, couplé au récent développement du même programme dans les langues locales africaines, témoigne de notre engagement envers le continent. Agir pour contribuer à la lutte contre les fausses nouvelles sur Facebook est une responsabilité que nous prenons au sérieux. Nous avons bien conscience que la désinformation est un problème, et ce sont là des étapes importantes pour continuer à s'attaquer à ce défi » a indiqué Kojo Boakye, responsable des affaires publiques de Facebook en Afrique sub-saharienne. « Nous avons déjà fait de grands progrès et nous continuerons d'investir pour faire en sorte que Facebook demeure un espace qui accueille toutes les opinions mais pas les fausses informations » a-t-elle ajouté.

Grace à ce programme, certains organes deviendront des organismes de vérification. Si un organisme de vérification identifie une information comme fausse, Facebook la fera apparaître plus bas dans le fil d’actualité ce qui va faire baisser considérablement l’audience qui y est exposée et réduire immédiatement sa portée. Lorsqu’un média de vérification aura rédigé un article donnant davantage d’informations sur une actualité, Facebook le fera apparaître dans les articles connexes sur le fil d'actualité, sous la publication concernée. Les administrateurs de la page recevront également une notification s'ils partagent des actualités qualifiées fausses et les personnes qui ont partagé cette information ou sur le point de le faire seront également averties, pour pouvoir décider d'eux-mêmes, en connaissance de cause, de ce qu'ils lisent, partagent et ce à quoi ils se veulent se fier.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Sénat américain adopte un texte soutenant Hong Kong face à Pékin

Plus de deux millions d’enfants non déclarés à l’état-civil en Côte d’Ivoire (Société civile)

La ville d’Abengourou sera dotée de feux tricolores avant la fin de l’année. Annonce faite par le maire Amoikon Kouakou Banga.

La multinationale Cargill, annonce d’’importants investissements dans l’industrie du cacao et les communautés d’agriculteurs en Côte d’Ivoire

Les travaux de reconstruction du marché incendié d’Abengourou réalisés à 30 %