L’internet haut-débit via satellite déployé en Côte d’Ivoire par Konnect Africa
0
 

Écouter
L’internet haut-débit via satellite déployé en Côte d’Ivoire par Konnect Africa

L’internet haut-débit via satellite déployé en Côte d’Ivoire par Konnect Africa

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 2460 fois | Publié

L’opérateur de satellites Eutelsat, a procédé le jeudi 17 octobre 2019 à Abidjan au lancement officiel de son initiative « Konnect Africa » pour la Côte d’Ivoire. Une offre consacrée au haut débit par satellite qui couvre déjà une vingtaine de pays sur le continent africain.

Permettre aux populations de bénéficier de l’internet haut débit à moindre coût, qu’elles soient en zone urbaine ou rurale, tel est l’objectif de Konnect Africa. Grace aux dernières technologies satellitaires, particuliers et entreprises pourront bénéficier partout d’une connexion fiable, rapide et accessible à toutes les bourses.

« C’est une révolution qu’on veut apporter dans le pays » avoue Jean-Claude Tshipama, Directeur général de Konnect Africa Côte d’Ivoire. « Nous estimons qu’Internet est un droit, au même titre que l’eau potable ou l’électricité. C’est pour cela que nous avons créé Konnect : pour chaque entreprise et chaque individu vivant sur le continent, qui souhaite obtenir ardemment la récompense de ses efforts. L’accès à une connexion Internet haut débit à prix abordable est une condition sine qua non d’une telle réussite » a-t-il déclaré.

L’accès à internet est désormais vital. Pourtant le constat est que dans certaines localités, les populations sont confrontées à d’énormes difficultés liées à une mauvaise couverture réseau. La connexion via satellite vient donc répondre à cette problématique. « Nous venons compléter l’offre de service qui était sur le marché ivoirien pour permettre à toutes les personnes qui sont dans les endroits éloignés où la végétation a pris le dessus sur l’environnement, de bénéficier du service internet haut débit » a ajouté Jean-Claude Tshipama.

Konnect Africa entend contribuer à la réduction de la fracture numérique en investissant tous les hamaux difficiles d'accès et en privilégiant la formation d'un personnel local pour la maintenance de ses installations. 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les élèves font arrêter les cours à Gagnoa malgré la présence des forces sécuritaires

Ouattara salue les 55 années "de qualité et de professionnalisme" de Fraternité Matin

Des experts africains en conclave à Abidjan autour de la qualité de la formation professionnelle

Près de 600 ménages enregistrés pour la deuxième vague du projet “filet socio-productif “à Nassian

Des bénéficiaires du projet "Agir pour les jeunes" à Boundiali en formation