Soudan: 18 morts dans le crash d'un avion militaire au Darfour
0
 

Écouter
Soudan: 18 morts dans le crash d'un avion militaire au Darfour

Soudan: 18 morts dans le crash d'un avion militaire au Darfour

AFP | Lu 4073 fois | Publié

Dix-huit personnes dont quatre enfants ont été tuées jeudi dans le crash d'un avion militaire soudanais au Darfour après avoir transporté de l'aide dans cette région de l'ouest du Soudan, meurtrie par de nouvelles violences, a indiqué l'armée.

Selon un communiqué de l'armée, l'avion s'est écrasé cinq minutes après son décollage de l'aéroport d'El Geneina, capitale de l'Etat du Darfour-Ouest, frappée ces derniers jours par des combats entre tribus qui ont fait près de 50 morts.

"Un avion militaire Antonov 12 s'est écrasé après son décollage d'El Geneina. Tous ses occupants, sept membres d'équipage, trois juges et huit civils dont quatre enfants, ont péri", a affirmé le porte-parole militaire Amer Mohammed Al-Hassan, dans le communiqué.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes du drame, a précisé l'armée.

Plus tôt, une source militaire avait fait état du crash d'un avion qui avait acheminé de l'aide humanitaire aux habitants touchés par les violences à El Geneina sans fournir davantage de précisions.

Selon le Croissant-Rouge local, au moins 48 personnes ont été tuées et 241 blessées dimanche et lundi lors de combats entre tribus rivales arabe et africaine à El Geneina au Darfour, une région déchirée par les violences depuis 2003.

Dix-neuf des blessés sont dans un état critique et ont été transférés à Khartoum, à 1.100 km à l'est d'El Geneina.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Présidentielle au Togo: "Je ne me sens pas l'âme d'un dictateur" indique Faure Gnassingbé

Soudan du Sud: Salva Kiir et Riek Machar se sont mis d'accord pour former un gouvernement d'union nationale

La seconde phase de déguerpissement des populations des alentours de l’aéroport d’Abidjan est prévue en mars 2020 (Gouvernement)

Le procureur de la République saisi par le gouvernement pour des propos insurrectionnels tenus à un meeting à Paris

Plus de 50 hectares d’hévéa ont été ravagés par des flammes à Bocanda