Asalfo à Bayekou Bassi : « Ce n’est pas nous qui avons construit cette école, c’est Yodé »
0
 

Écouter
Asalfo à Bayekou Bassi : « Ce n’est pas nous qui avons construit cette école, c’est Yodé »

Asalfo à Bayekou Bassi : « Ce n’est pas nous qui avons construit cette école, c’est Yodé »

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 11302 fois | Publié

Le village de Bayekou Bassi dans le département de Gagnoa, abrite une nouvelle école primaire. A l’occasion de l’inauguration officielle de cet établissement scolaire don de Magic System à travers sa Fondation, Asalfo, lead vocal du groupe a rendu un vibrant hommage à l’artiste chanteur Dali Djédjé Gervais dit Yodé.

Le dimanche 28 avril 2019 était un jour de joie à Bayékou Bassi. Le village recevait les clés d’une nouvelle école primaire offerte par la Fondation Magic System. D’un coût total de 65 millions FCFA, l’établissement compte six (6) salles de classes. S’exprimant au nom de la Fondation, Salif Traoré dit Asalfo, a expliqué le choix de Bayekou Bassi pour la construction d’une école.

« C’est un fils de Bayékou Bassi qui nous a présentés à notre premier producteur, Claude Bassolé sans savoir que 20 ans plus tard nous serons dans ce village en train d’offrir une école. C’est Petit Yodé » a dit Asalfo avant d’ajouter « merci à toi Yodé, ce n’est pas nous qui avons construit cette école, c’est Yodé ».

Magic System, par ce geste, entend remercier les populations de Bayekou Bassi pour ce que Yodé, fils du village, a fait pour eux.

Il faut noter que c’est suite à une sollicitation de la mutuelle de développement de la localité que la Fondation a construit cette école. L’établissement pouvant accueillir jusqu’à 300 élèves a été cédé à l’Etat qui sera chargé de l’affectation des enseignants et du recrutement des futurs élèves.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison

Burkina: cinq hommes des forces de l'ordre tués dans une double attaque

La 2e édition du Forum international coaching 4 Africa s’ouvre en décembre

Les travaux de la réouverture de l’embouchure de Grand-Bassam débutent en novembre