Grand-Bassam : Une institutrice et sa fille meurent dans un incendie
0
 

Écouter
Grand-Bassam : Une institutrice et sa fille meurent dans un incendie

Grand-Bassam : Une institutrice et sa fille meurent dans un incendie

AIP | Lu 1382 fois | Publié

Une institutrice en fonction à Transua (Nord-Est), Mlle Christelle Vauboud âgée de 31 ans en vacances à Grand Bassam et sa fille de 9 ans qui vient d’être admise à l’entrée en 6e , ont péri dans la nuit de jeudi à vendredi à 3 heures du matin dans un incendie à la maison familiale au quartier phare de la cité balnéaire.

Personne ne peut encore expliquer les causes de cet incendie qui a ravagé tout dans cette villa duplex qui abritait cette nuit là , une quinzaine de personnes.

Selon les témoignages concordants, le feu est parti du salon  pour atteindre les chambres et principalement celle où logeaient Christelle et sa fille.

Elles n’ont pas pu être sauvées à cause des flammes et surtout ne pouvaient aussi descendre par la fenêtre à cause des antivols malgré les efforts des riverains.

Les agents de sécurité,  la police scientifique ont constaté les dégâts et les pertes en vies  humaines en attendant de situer sur les  origines de ce drame.

Christelle Vauboud était en fin de stage dans l’ attente de son rappel et de son premier salaire.

Cet autre incendie fait suite à celui qui s’est produit aussi nuitamment en 2018 occasionnant neuf morts dans une famille au quartier Mockeyville.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Sénat adopte en commission le projet de loi sur la concurrence

Sahel: la Mauritanie et le Sénégal réclament à l'ONU le renforcement de la Minusma contre le terrorisme au Mali

Niger : L’opposant Hama Amadou arrêté à Niamey et reconduit en prison

L'Ong ivoirienne, Echo Médias initie "Novembre bleu" pour sensibiliser sur le cancer de la prostate chez les hommes et adopter le dépistage.

1er Forum mondial de l’investissement touristique en Afrique se tiendra à Abidjan en février 2020 (Amadou Gon Coulibaly).