11.553 jeunes filles des communes d’Adjamé et d’Abobo sensibilisées sur la santé sexuelle et reproductive
0
 

Écouter
Publicite
11.553 jeunes filles des communes d’Adjamé et d’Abobo sensibilisées sur la santé sexuelle et reproductive

11.553 jeunes filles des communes d’Adjamé et d’Abobo sensibilisées sur la santé sexuelle et reproductive

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5229 fois | Publié

11.553 jeunes filles âgées de 15 à 19 ans, issues des communes d’Adjamé et Abobo dans le district autonome d’Abidjan, et 2707 parents ont été sensibilisés sur la santé sexuelle et reproductive, à travers le projet Maverick. Mis en œuvre en 2018, le projet Maverick a pris fin le lundi 28 septembre 2020, par une cérémonie qui s’est ténue dans un grand réceptif hôtelier en présence des autorités sanitaires ivoiriennes.

Initié par Population service international (PSI/CI), le projet Maverick a pour objectif d’offrir aux filles des espaces appropriés pour réfléchir à leur avenir, déterminer les étapes pour y parvenir, améliorer leurs connaissances en santé reproductive incluant la contraception et leur apporter le soutien social nécessaire.

Ainsi, pour Marie Fédra Baptiste, Représentante Résidente de Population service international,"le projet s’est focalisé sur la connaissance de service de santé universitaire afin de contribuer à la réduction du taux de morbidité maternelle chez les jeunes filles".

Abondant dans le même sens, Ténin Traoré, assistante programme à PSI Côte d’Ivoire, a souligné que l’une des innovations de ce projet est l’approche inclusive des personnes en situation de handicap auditif. "Nous avons réussi à ouvrir un angle auprès de cette cible et impliqué davantage des parents dans l’éducation complète de leurs enfants", a-t-elle révélé.

Pour atteindre les objectifs assignés au projet, Population Service international s’est appuyé sur trois approches d’intervention adaptées au besoin des jeunes filles. Dans un premier temps, s’est agi de créer à la demande à travers les causeries éducatives et les réseaux sociaux (Facebook et Youtube), ensuite l’offre de services de qualité via les services mobiles et services de santé scolaire et universitaire, santé adolescents et jeunes et enfin le partenariat avec les organisations nationales des personnes en situation de handicap, des scouts catholiques, jardin d’Afrique.

Faut-il le rappeler, en plus des 11.553 jeunes filles et 2707 parents sensibilisées, cinquante-six filles ont été également accompagnées par leurs parents au service planning familial en cinq mois. Pendant ce même temps, cent soixante jeunes filles malentendantes ont aussi été sensibilisées et 20 leaders d’entre elles se sont engagées à soutenir le projet.

Organisation mondiale de la santé consacrée à l'amélioration de la santé des personnes dans le monde en développement, Population service international est établie en Côte d’Ivoire depuis 1991. Elle évolue principalement dans les programmes techniques du ministère de la santé et de l’hygiène publique, notamment dans le programme national de la santé de la mère et de l’enfant (PNSME) et celui de la santé scolaire et universitaire, santé adolescents et jeune (PNSSU-SAJ).

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Guinée devient le deuxième plus grand producteur de bauxite dans le monde

Lancement à Tanda du projet “Ressources pour l’élimination de la vulnérabilité des enfants”

Les cours perturbés dans les établissements secondaires à Dimbokro

Le Conseil régional de la Bagoué équipe 59 salles de classes en tables-bancs

La géo-information nécessaire à la gestion efficace des ressources en eau (CNTIG)

Publicite
Publicite