Première rencontre des femmes du secteur de la presse numérique en Côte d'Ivoire
0
 

Écouter
Publicite
Première rencontre des femmes du secteur de la presse numérique en Côte d'Ivoire

Première rencontre des femmes du secteur de la presse numérique en Côte d'Ivoire

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5279 fois | Publié

La première rencontre des femmes de la presse numérique de Côte d'Ivoire s'est déroulée le 01 octobre 2020 à Abidjan-Cocody. Organisée par la plateforme de la presse numérique de Côte d’Ivoire (PNCI), cette conférence a été animée par Agnès Kraidy, présidente du Réseau des femmes journalistes et des professionnelles de la communication en Côte d’Ivoire (Refjpci), Marie Laure Zakry, Responsable du concours prix « Femmes occupez les médias ! » (Fom), Roxane Ouattara (journaliste et bloggeuse à Afriksoir.net), De Laure Nesmon (rédactrice en cheffe de « lemediacitoyen.com »), Raïssa Banhoro (responsable de projet à Simplon Côte d’Ivoire).

La plate-forme de la Presse numérique de Côte d’Ivoire (Pnci), via sa commission Genre, a convié les femmes du secteur à la première rencontre en Côte d’Ivoire et en Afrique des femmes de ce secteur.

Les débats ont porté sur la place de la femme dans la presse numérique. Et pour faire émerger un leadership féminin "authentique" dans la presse numérique en Côte d’ivoire, selon le vœu de la PNCI, Agnès Kraidy a conseillé aux femmes œuvrant dans ce milieu, d’arrêter de fléchir. Mais plutôt de s’affirmer quand il le faut. "Elles ne doivent point, pour rien au monde, hésiter à donner leurs opinions sur les sujets d’intérêt général", a-t-elle recommandé.

Surtout que les opportunités du numérique permettent d’être à l’abri des censures, qui jadis pouvaient les "étouffer", a-t-elle exhorté. Ajoutant que ce n’est pas pour autant qu’il faut passer outre les normes de l’écriture. Pour elle, il faut sans cesse se former pour offrir des productions authentiques. Conseils valables pour toutes les jeunes filles qui aspirent embrasser les métiers du numérique.

Marie Zakry, a pour sa part, invité la Commission Genre de la Plateforme de la presse numérique de Côte d’Ivoire à multiplier les activités pour aider les femmes à occuper les médias.

Roxane Ouattara, De Laure Nesmon et Raïssa Banhoro, ont tour à tour partagé leurs expériences dans le numérique. Selon elles, les femmes peuvent vraiment s’affirmer et émerger dans ce secteur, surtout que le numérique offre l’opportunité inouïe pour l’émancipation de la femme.

Créée le 16 janvier 2020, la Plateforme de la presse numérique de Côte d’Ivoire (PNCI) est une organisation regroupant les acteurs de la presse en ligne. Ses objectifs sont notamment, la défense des droits des acteurs de la presse en ligne, la formation et la spécialisation de ses membres et la promotion d’une presse libre et indépendante.

 

.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Guinée devient le deuxième plus grand producteur de bauxite dans le monde

Lancement à Tanda du projet “Ressources pour l’élimination de la vulnérabilité des enfants”

Les cours perturbés dans les établissements secondaires à Dimbokro

Le Conseil régional de la Bagoué équipe 59 salles de classes en tables-bancs

La géo-information nécessaire à la gestion efficace des ressources en eau (CNTIG)

Publicite
Publicite