En Estonie, un chatbot pour combattre les fausses nouvelles sur le virus
0
 

Écouter
Publicite
En Estonie, un chatbot pour combattre les fausses nouvelles sur le virus

En Estonie, un chatbot pour combattre les fausses nouvelles sur le virus

AFP | Lu 4341 fois | Publié

L'Estonie, qui se considère comme l'un des pays les plus "branchés" du monde, a embauché des hackers pour mettre en place un chatbot donnant en plusieurs langues des informations solides sur le nouveau coronavirus, pour combattre la vague de fausses nouvelles à son sujet.

Un groupe de hackers appelé "eeBot team" a coopéré avec le gouvernement de Tallinn pour mettre au point ce "dialogueur" ou "agent conversationnel" baptisé Suve (Eté en estonien), au cours d'un hackaton de 48 heures, "Hack the Crisis".

Les hackers ont recruté des éditeurs et des traducteurs volontaires pour créer le contenu.  

"Le chatbot est en mesure de répondre à entre 70 et 85% des questions, selon les cas", a déclaré à l'AFP un conseiller du gouvernement, Marten Kaevats. Sa mission est de quelque peu soulager les centres d'appels mis en place pour répondre à la crise. 

"A l'heure qu'il est, Suve peut répondre à environ 200 questions. Mais j'espère que vers la fin de la semaine il pourra en traiter entre 900 et 1.000", a dit M. Kaevats.

Les questions les plus fréquentes sont : "Quels sont les symptômes du coronavirus ?" et "Où puis-je faire des tests de dépistage ?"

Joignable via plusieurs pages web officielles, Suve est capable de répondre aux questions en estonien et en anglais. Une version russe devrait être bientôt opérationnelle, pour répondre aux besoins de l'importante minorité russophone.

L'Estonie a jusqu'à présent enregistré 369 cas de contamination, dont sept guérisons.

 

Coronavirus : Aka Aouélé et Myss Belmonde sensibilisent dans les marchés de Yopougon (Abidjan).

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Une caravane de sensibilisation des populations du Bounkani à des élections sans violences

Une caravane de sensibilisation des populations du Bounkani à des élections sans violences

Présidentielle 2020: La CEI de Bonon forme ses agents électoraux

Les producteurs de la filière anacarde du Tchologo sensibilisés sur la mise en place d’une l’interprofession

Dix mille cache-nez offerts aux populations du département de Boundiali

Publicite
Publicite