Le plus grand sculpteur de masques Zaouli fait officier dans l’ordre du mérite culturel
0
 

Écouter
Le plus grand sculpteur de masques Zaouli fait officier dans l’ordre du mérite culturel

Le plus grand sculpteur de masques Zaouli fait officier dans l’ordre du mérite culturel

AIP | Lu 3768 fois | Publié

Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman Kouakou, a décoré jeudi, à Abidjan, le plus grand sculpteur de masques Zaouli, Saou Bi Boti, âgé de 99 ans, au rang d’officier dans l’ordre du mérite culturel.

« J’ai été surpris de voir l’un des plus grands sculpteurs de masques Gouro. Voici donc un monument humain vivant. C’est pour cela que dès que j’ai vu que c’est bien lui, j’ai décidé immédiatement de le décorer dans l’ordre du mérite culturel en qualité d’officier pour service rendu à la Côte d’Ivoire », a déclaré M. Bandaman.

« Nous allons demander au président de la République de soutenir notre grand auteur culturel en créant une pension de retraite de 300.000 FCFA. Dès ce mois, M. Saoubi va être éligible. Si nous pouvons faire cette œuvre aujourd’hui, c’est grâce à la fondation Koblé qui nous a permis de rencontrer cet acteur culturel », a-t-il ajouté.

Pour le ministre de la Culture, Saou Bi Boti pourrait être l’un des auteurs des œuvres dont la Côte d’Ivoire est en train de réclamer le retour, celles qui font l’objet d’exposition et qui sont dans les grands musées en Europe.

Saou Bi Boti s’est réjoui de cet honneur pour la reconnaissance de son travail. « Mon art n’est pas le fruit d’un apprentissage. Je n’ai pas été formé, c’est un don et le don ira à celui qui sera choisi », a-t-il souligné.

Saou Bi Boti a sculpté les deux tiers des masques Zaouli du peuple Gouro.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La mairie de San-Pedro offre 8000 kits scolaires à des élèves du primaire et du collège.

Un programme triennal de près 98 millions FCFA adopté par la mairie de San-Pedro

Un taxi finit sa course dans un fleuve à Guiglo: un mort

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison