"Que passa" : le premier single de Maestro Petit Jésus
0
 

Écouter

"Que passa" : le premier single de Maestro Petit Jésus

Polus Agathon | polus.koui@rti.ci | Lu 1706 fois | Publié

Après avoir égayé les internautes avec sa douce musique acoustique "À la folie" visionné par plus de 50.000 personnes, l'artiste Maestro Petit Jésus, encouragé par ses proches et plusieurs personnes, vient de sortir son premier single, une chanson qui mélange les styles Afro et ragga.

Intitulée "Que passa", cette chanson raconte l'histoire d’un homme qui a passé une belle soirée avec sa copine et se retrouve seul à son réveil. Après de nombreux appels sans réponse, il se pose des questions.

 Qui est Maestro Petit Jésus?

Née en 1988 à Divo, en Côte d'Ivoire, " Maestro Petit Jésus " de son vrai nom Thierry Doua est un artiste musicien ivoirien dont le passion pour la musique provient de l'environnement dans lequel il a été bercé, à savoir, l'église ou il chantait et jouait de la Percussion tout en observant sa grande mère qui elle, était une Chansonnière.
En 2001, il quitte son pays d'origine ( la Côte d'Ivoire ) pour poursuivre ses études en France.
L'adolescent de cette époque se laisse tout de suite séduire par la musique occidentale mais garde toujours dans son registre le Zouglou " ivoirien auquel s'ajoute le " Coupé Décalé ".
Travaillant ardemment et ce dans le secret, il arrive à fusionner avec amour ce brassage culturel et musical pour trouver sa " Voix ".

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Secrétariat d’Etat chargé des Affaires maritimes veut redynamiser l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM)

Les autorités d’Alépé au secours des victimes des pluies diluviennes

Des aviculteurs formés à l’utilisation des antibiotiques en lien avec la sécurité sanitaire des aliments

Le gouvernement appelle à l’intensification des initiatives en faveur des femmes rurales

Le corps préfectoral de la Réserve du Haut-Bandama salue la tenue de la réunion ordinaire du CGL au sein de l’aire protégée