Fofana Lassina (DG CDC-CI) : « La Caisse des Dépôts et Consignations est un instrument capable de financer l’économie de la Côte d’Ivoire... »
0
 

Écouter
Fofana Lassina (DG CDC-CI) : « La Caisse des Dépôts et Consignations est un instrument capable de financer l’économie de la Côte d’Ivoire... »

Fofana Lassina (DG CDC-CI) : « La Caisse des Dépôts et Consignations est un instrument capable de financer l’économie de la Côte d’Ivoire... »

RTI Info/Boris Odilon BLE | Lu 2467 fois | Publié

Le directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations de la Côte d’Ivoire était face à la presse le mercredi 10 juillet dernier. Au cours de cet échange, il a expliqué les raisons de la création de ce nouvel établissement public financier de type particulier qui se veut être un acteur majeur dans la transformation structurelle de l’économie de la Côte d’Ivoire.

Créée le 13 juin 2018 par la loi N°2018-574, la CDC-CI a pour mission de mobiliser, gérer, sécuriser des ressources et de les investir. Elle a été créée pour :

-         Augmenter la capacité de mobilisation de ressources de la Côte d’Ivoire et les sécuriser ;

-         Se doter d’un instrument capable de financer l’économie de la Côte d’Ivoire avec un effet de levier (rentabilité sur le très long terme) en accompagnant les Toutes Petites Entreprises (TPE) et Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les collectivités ;

-         Investir dans les secteurs à rentabilité différée qui sont insuffisamment couverts par le marché.

« C’est pour répondre aux objectifs du PND et pour accompagner la Côte d’Ivoire dans la transformation structurelle de son économie, qu’il était important de se doter d’un outil innovant capable d’accompagner l’économie ivoirienne » affirme Lassina Fofana, directeur général de la CDC-CI.

En effet, la Côte d’Ivoire a adopté deux plans de développement (PND 2012-2015 et PND 2016-2020) qui constituent la boussole en matière d’investissement de l’État avec pour objectif de transformer structurellement l’économie de la Côte d’Ivoire. Ils auront pour effet d’engendrer des investissements massifs, nécessitant de mobiliser davantage de ressources, d’où l’obligation de mettre en place des mécanismes innovants de mobilisation de ressources.

Les ressources de la CDC-CI sont définies par la loi. Elles proviennent des :

-         produits qui sont générés par ses activités propres ;

-         résultats comptables de l’année qui lui sont affectés ;

-         ressources mobilisées sur les marchés financiers ;

-         ressources des professions juridiques (Notaires, Greffiers, Avocats) ;

-         fonds en déshérences provenant des contrats d’assurance vie ;

-         fonds des comptes dormants ;

-         fonds de liquidation des entreprises publiques et des établissements financiers publics ;

-         fonds d’épargne et de prévoyance ;

-         diverses cautions (CIE, SODECI, cautions sur les marchés publiques) etc.

« La Caisse des dépôts se présente comme un partenaire privilégié de tous les acteurs du secteur financier ; elle est dotée d’une autonomie financière » affirme Lassina Fofana tout en ajoutant que « la CDC-CI va aussi servir de garantie aux microfinances afin qu’elles accordent des prêts aux TPE ».

Ayant effectivement débuté ses activités à partir de février 2019, la CDC-CI envisage mobiliser « 812 milliards FCFA d’ici à 2026 ».

 

Par Boris Odilon BLE
odilon.ble@rti.ci

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les Tunisiens confient un mandat clair à Saied pour revitaliser la jeune démocratie

Trump prêt à "détruire l'économie turque" si Ankara ne change pas d'attitude en Syrie

L'ONG Echo Médias envisage une campagne nationale de promotion du dépistage et du diagnostic précoce du cancer du sein

Des femmes de médias africains renforcent leurs capacités sur le leadership féminin à Rabat au Maroc

Des populations de Tanda sensibilisées sur l’apatridie par le Haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR)