Le Président de la BAD invite les entreprises africaines à investir des capitaux dans la jeunesse
0
 

Écouter
Le Président de la BAD invite les entreprises africaines à investir des capitaux dans la jeunesse

Le Président de la BAD invite les entreprises africaines à investir des capitaux dans la jeunesse

Frederic Gore-Bi/RTIinfo | Lu 1407 fois | Publié

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a lancé un appel à l’intention de la communauté des entreprises africaine à prendre le risque d’investir des capitaux dans la jeunesse en Afrique ». C’était au cours d’une table ronde organisée à l’occasion du Forum de l’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF) à Abuja au Nigeria, le mardi 29 juillet 2019.

"Il était temps que les gouvernements africains amorcent une transition dans les initiatives visant l’autonomisation des jeunes vers des investissements dans la jeunesse", a indiqué Akinwumi Adesina. Continuant sur sa lancée, le président de la BAD a proposé l’établissement de banques dédiées à l’entrepreneuriat et l’investissement des jeunes pour répondre aux besoins croissants et urgents des jeunes entrepreneurs. "Une banque où l’on voit des actifs, pas des passifs, qui croit aux jeunes et leur fait confiance", a-t-il déclaré, avant d’appeler à une diminution des risques des prêts accordés aux entreprises dirigées par des jeunes.

Retenu parmi les jeunes entrepreneurs africains sélectionnés pour participer au Forum de l’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF), William Agou-Wuoi, un jeune Sud-soudanais de 26 ans, a déclaré que "ce qui importe, c’est la contribution. Vous avez beau avoir tout l’argent nécessaire, sans la contribution, personne ne se souviendra de vous". Agou-Wuoi s’est réjoui de voir la Fondation Tony Elumelu et ses partenaires tels que la Banque africaine de développement être sur la bonne voie pour bâtir notre continent.

Il faut relever que la BAD a dirigé ses efforts qui ont été déployés à l’échelle du continent afin de créer des emplois pour les jeunes et d’améliorer leurs moyens de subsistance. Elle a approuvé 3, 7 milliards de F.CFA destinés à financer les organisations de soutien aux entreprises telles que la Fondation Tony Elumelu et d’autres incubateurs et accélérateurs d’entreprises, ainsi que des institutions financières.

En 2010, Tony O. Elumelu a créé la Fondation Tony Elumelu (TEF) en vue d’aider les entrepreneurs africains à supprimer les obstacles auxquels ils sont confrontés lorsqu’ils étendent et développent leurs start-up pour les transformer en petites ou moyennes entreprises (PME), leurs PME en entreprises qui contribuent à la croissance nationale et, enfin leurs entreprises nationales en multinationales africaines.

Le programme d’entrepreneuriat de la Fondation TEF correspond également aux objectifs de la Banque africaine de développement, dont la Stratégie pour l’emploi des jeunes en Afrique vise à aider les pays africains à créer 25 millions d’emplois et à autonomiser 50 millions de jeunes d’ici 2025.

                                                                                                                   

                                                                                                                                         Frédéric Goré-Bi

                                                                                                                                        frederic.gorebi@rti.ci

 

 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Alassane Ouattara réaffirme l’engagement de son pays à poursuivre des réformes initiées dans les domaines retenus dans le cadre du Compact

Burkina: des agents de santé entament dix jours de grève à compter de ce mercredi

La BAD annonce des investissements dans les infrastructures sportives en Afrique

Les députés valident des crédits budgétaires de plus de 1360 milliards Fcfa à 11 ministères

Le ministre du Budget annonce le recrutement de 12.000 nouveaux fonctionnaires en 2020