Bolivie: l'ex-président Evo Morales visé par un mandat d'arrêt
0
 

Écouter
Bolivie: l'ex-président Evo Morales visé par un mandat d'arrêt

Bolivie: l'ex-président Evo Morales visé par un mandat d'arrêt

AFP | Lu 4294 fois | Publié

Le parquet bolivien a émis mercredi un mandat d'arrêt à l'encontre de l'ex-président Evo Morales, exilé en Argentine, dans le cadre d'une enquête ouverte pour sédition et terrorisme, une décision aussitôt qualifiée d"injuste" et d'illégale par l'ancien chef d'Etat.

Le texte, signé par les procureurs de La Paz ordonne aux forces de l'ordre "d'arrêter et de conduire Juan Evo Morales Ayma au siège du ministère public". Il a été publié sur le compte Twitter du ministre de l'Intérieur Arturo Murillo.

"Ca ne fait pas peur, tant que je serai en vie, je vais continuer avec encore plus de force le combat politique et idéologique pour une Bolivie libre et souveraine", a réagi Evo Morales sur Twitter.

"Quatorze ans après le début de notre révolution, le meilleur cadeau que je reçois du gouvernement de facto c'est un mandat d'arrêt injuste, illégal et inconstitutionnel", a-t-il ajouté.

Le parquet avait ouvert une enquête à la suite d'une plainte déposée par le ministre de l'Intérieur le 22 novembre contre Evo Morales. Il l'accusait de "sédition et terrorisme" pour avoir incité ses partisans à mettre en place des blocages autour de La Paz dans un enregistrement diffusé par les autorités.

"Ne laissez aucune denrée alimentaire dans les villes, nous allons tout bloquer et encercler les villes", disait la voix que M. Murillo attribue à l'ancien président.

Evo Morales, le premier président indigène de Bolivie, a démissionné le 10 novembre 2019 sous la pression de manifestations de l'opposition et après avoir été lâché par l'armée. Depuis, une pénurie d'aliments se fait sentir dans les magasins et les restaurants de La Paz en raison des blocages de routes qui mènent aux régions agricoles de la Bolivie, dans le centre et l'est du pays.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La lutte contre les avortements clandestins enregistre des «avancées» en Côte d'Ivoire (Ong)

Présidentielle au Togo: le domicile d'un opposant encerclé par les forces de l'ordre (gouvernement, témoins)

Bouna : Un vendeur ambulant écope de cinq ans de prison pour tentative de viol d’une élève

Des feux de brousse causent des interruptions de l’électricité à Tiébissou, Didiévi et Kouassi-Kouassikro

Le centre de biodiversité pour le riz d’Africa Rice officiellement ouvert hier vendredi à prroximité de Bouaké