133 chefs traditionnels de la région de la Bagoué face à Bruno Koné pour parler développement et cohésion sociale.
0
 

Écouter
133 chefs traditionnels de la région de la Bagoué face à Bruno Koné pour parler développement et cohésion sociale.

133 chefs traditionnels de la région de la Bagoué face à Bruno Koné pour parler développement et cohésion sociale.

Lacinan Ouattara / RTI Info | Lu 2908 fois | Publié

La poursuite de l’œuvre de développement et la cohésion sociale font partie des préoccupations des chefs coutumiers de la Bagoué. Au cours d’une rencontre avec Bruno Nabagné Koné, Ministre de la Construction du Logement et de l'Urbanisme le vendredi 7 juin, au centre culturel de Boundiali, 133 dignitaires traditionnels de la région ont tenu à partager encore une fois leur vision

En tournée dans la région du 6 au 11 juin, le Ministre, conscient du rôle prépondérant que joue les chefs traditionnels dans la régulation de la vie des communautés rurales, a tenu à s'entretenir avec eux sans faux fuyants

Après les avoir salué la grande mobilisation des chefs venus de toute la région, Bruno Koné a fait un tour d'horizon de l'actualité socio-politique en Côte d’Ivoire. Il a passé en revue les nombreuses réalisations sur le plan du développement local dans la Bagoué depuis 2011 et a également évoqué les perspectives.

En ce qui concerne l’actualité politique ces derniers mois, le Ministre de la Construction a demandé à ses hôtes de « continuer de faire confiance au Président Alassane Ouattara et de s'éloigner des discours et actes de ceux qui veulent porter atteinte à la cohésion entre les Ivoiriens ».

À leur tour, les chefs des communautés villageoises ont exprimé quelques doléances. Il s’agit de besoins en infrastructures routières afin de désenclaver certains villages de la région pour faciliter l'écoulement des produits agricoles et la prise en compte des chefs traditionnels de la Bagoué dans le programme de valorisation de leur fonction, initiée par le Gouvernement.

Bruno Nabagné Koné, Vice-président du RHDP, chargé des relations extérieures a rassuré l'ensemble des chefs de la région sur le fait que leurs préoccupations sont, pour la plupart, déjà sur la table du gouvernement et qu'au fur et à mesure les réponses adéquates y seront apportées.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Libye: le gouvernement d'union refuse de cesser sa coopération avec Ankara

Des Algériens dans la rue contre une loi sur les hydrocarbures

unisie: le juriste Kais Saied élu président avec plus de 75% des voix (TV nationale)

Le parlement des jeunes du Bounkani appelle à un soutien des autorités locales

La prison coloniale de Lahou-Kpanda emportée par la mer