Présidentielle 2020 : Une mission internationale d’observation fait des recommandations pour un scrutin apaisé
0
 

Écouter
Publicite
Présidentielle 2020 : Une mission internationale d’observation fait des recommandations pour un scrutin apaisé

Présidentielle 2020 : Une mission internationale d’observation fait des recommandations pour un scrutin apaisé

Frederic Goré-Bi/RTIinfo | Lu 5638 fois | Publié

L’Institut Électoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), conjointement avec le Centre Carter (TCC), a déployé depuis 2 mois en Côte d’Ivoire, une Mission Internationale d’Observation Électorale (MIOE) de long terme pour observer l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et les législatives à venir.

Après plus de 8 semaines d’activité sur le territoire ivoirien, la mission exhorte les parties prenantes au processus électoral, à redoubler d’efforts en prenant tout le temps nécessaire, pour aborder et résoudre plusieurs questions critiques concernant le processus électoral.

Ce sont notamment, celles de la recomposition de l’administration électorale, de l’inclusion ou l’exclusion de certains candidats sur la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle qui n’ont fait qu’aggraver le climat de tension autour du processus.

Sur toutes ces questions, la mission rappelle que le dialogue reste le seul cadre au travers duquel il apparaît possible de trouver un accord pour une solution mutuellement acceptable et permettant d’aller vers une élection inclusive, transparente et apaisée.

La Mission Internationale d’Observation Électorale (MIOE) a également fait des recommandations. En effet, la MIOE demande aux candidats et à leurs staffs, ainsi qu’à ceux qui prennent part tant à la campagne électorale qu’au scrutin, de mener une campagne transparente, libre de pressions et de fausses informations, tout particulièrement dans les médias et sur les réseaux sociaux.

La mission a également encouragé les organes de presse à couvrir la campagne électorale de manière équilibrée et impartiale dans le respect de leurs libertés fondamentales telles que prévues par la Constitution ivoirienne.

 

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 5 milliards FCFA de budget primitif 2021 pour la région de San Pedro

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.519.213 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre 2019

Mali: le colonel Malick Diaw élu à la tête du Conseil national de transition (AFP)

L'Arabie saoudite affirme que ses alliés sont d'accord pour résoudre la crise du Golfe

Sahara occidental: la situation reste confuse après la rupture du cessez-le-feu

Publicite
Publicite