Le sous-préfet de Bloléquin sensibilise sur la prévention et gestion des conflits fonciers
0
 

Écouter
Le sous-préfet de Bloléquin sensibilise sur la prévention et gestion des conflits fonciers

Le sous-préfet de Bloléquin sensibilise sur la prévention et gestion des conflits fonciers

AIP | Lu 912 fois | Publié

Le sous-préfet de Bloléquin, Claude Koffi Kan, initie de lundi à samedi, une tournée de sensibilisation des populations sur la prévention et la gestion des conflits fonciers dans sa circonscription administrative.

Au cours de cette tournée qui concerne entre autres les localités de Pohan, Dibokey, Pinhou, Petit Guiglo, le sous-préfet a invité les administrés à tourner dos surtout aux rejets, incompréhensions, à l’intolérance nés de la course à la terre, qui conduisent aux affrontements.

La sensibilisation des uns et des autres, a lancé M. Koffi, aidera à prévenir tous ces vices susceptibles « d’impacter négativement sur la consolidation de la cohésion sociale », voire le développement économique des différentes zones d’habitation.

Cette politique est née des affrontements survenus entre agriculteurs et éleveurs, ou entre les agriculteurs eux-mêmes (cas de Gouin-Debé à propos du contrôle de la forêt classée), occasionnant des pertes en vie humaine, a motivé le sous-préfet. Il a reçu les félicitations du chef du village de Kéibly, Roberto Bouo, pour son combat en faveur de l’instauration d’un climat apaisé dans la sous-préfecture.

Le préfet et le sénateur de Zuedrou (Liberia), sont annoncés à Bloléquin jeudi, pour s’inspirer de l’expérience ivoirienne en matière de gestion des conflits fonciers.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Turquie: détention préventive pour un universitaire dans l'attente de son procès

Turquie: détention préventive pour un universitaire dans l'attente de son procès

Irak: cinq morts dans un attentat à la voiture piégée à Tikrit

Ouganda : Sept pêcheurs ougandais tués par des miliciens congolais, selon la police

Cameroun anglophone: un professeur et un employé de l'Université de Buea enlevés