Oumé : Des bandits arrachent 5 millions à des acheteurs de produits agricoles devant une microfinance
0
 

Écouter
Oumé : Des bandits arrachent 5 millions à des acheteurs de produits agricoles devant une microfinance

Oumé : Des bandits arrachent 5 millions à des acheteurs de produits agricoles devant une microfinance

AIP | Lu 2876 fois | Publié

Deux acheteurs de produits agricoles ont été dépossédés, vendredi, de 5 millions de francs CFA, par des bandits armés qui les attendaient à quelques mètres de la COOPEC d’Oumé.

Selon la première victime Sadio Mory, ils ont été interceptés par des malfrats qui, de toute vraisemblance, les connaissaient. Il a expliqué qu’après qu’il soit sorti de la COOPEC, aux environs de 11h,  avec une somme de trois millions destinés  à l’achat du café-cacao, il a été intercepté par les malfrats sous la menace d’un pistolet.

Il a été dépossédé de la somme avant d’être invité à prendre place dans son propre véhicule que ses agresseurs surveillaient attentivement à quelques mètres  de l’établissement bancaire.

Quelques instants plus tard, son collègue Amani N’Dri Antoine qui quittait la même structure financière avec  deux millions, s’étant aperçu du danger, a tenté de faire demi-tour, mais malheureusement pour lui, la porte de la COOPEC était déjà fermée.

L’infortuné  a été vite rattrapé et conduit dans sa voiture. Ainsi avec eux, les deux voleurs ont foncé en direction de Hiré, avant de se volatiliser à l’entrée de la ville, plus précisément dans le village de Djiminisso, où la voiture, non encore immatriculée, a été retrouvée, a-t-il souligné.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le préfet de Nassian menace de fermer le marché si les mesures de prévention contre le coronavirus n’y sont pas respectées.

Covid 19 : les présidents de jeunes de Tanda appelés à s’éloigner des folles rumeurs

Le préfet de Korhogo appelle la population à signaler les cas suspects de coronavirus

Covid 19 : le nombre de personnes infectées en Côte d’Ivoire passe à 245

Le marché de Lakota parti en fumée